Douceur sportive

Aujourd’hui, j’ai décidé d’évoquer un sujet qu’on m’a proposé sur Twitter : Les sportifs doux.

J’ai décidé de commencer l’article en évoquant les Jeux Olympiques d’hiver et le scandale à Sotchi avant d’évoquer quelques sportifs et sportives qui ont fait leur Coming Out.

Le sport

Selon la charte Olympique, «  la pratique du sport est un droit de l'homme. Chaque individu doit avoir la possibilité de faire du sport sans discrimination d'aucune sorte et dans l'esprit olympique, qui exige la compréhension mutuelle, l'esprit d'amitié, de solidarité et de fair-play. »

Une loi russe interdisant la «propagande» homosexuelle devant mineurs , passible de prison, a provoqué une vive controverse (loi anti gay) avec des appels au boycott des Jo de personnalités internationales telles que Stephen Fry, Martina Navratilova ou Cara Delevingne. Peu après, le président russe Vladimir Poutine, tout en défendant la loi, a assuré que la Russie accueillerait aux JO de Sotchi tous les sportifs et visiteurs indépendamment de leur orientation sexuelle. Et le maire de Sotchi Anatoly Pakhomov, affirmait que les homosexuels étaient les bienvenus dans sa ville pour les jeux Olympiques tant qu’ils «respectent la loi» et «n’imposent pas leurs habitudes aux autres».

Pour soutenir les droits des homosexuels, de nombreux mesages et clin d'oeil ont été mis en place notamment avec le Doodle Google le jour de l'ouverture des JO.

 

Le tournoi International de Paris

C' est un événement sportif annuel, organisé  par la Fédération Sportive Gaie et Lesbienne (FSGL) dont l’objectif est de promouvoir l’intégration par le sport et la lutte contre les discriminations. Cette année la 11e édition du Tournoi International de Paris se déroulera du 6 au 9 juin 2014 et acceuille comme marraine et parrain, Audrey Prieto (membre de l’équipe de France de lutte féminine) et Ryadh Sallem (membre de l’équipe de France paralympique de basket-fauteuil et joueur en N1 de rugby-fauteuil)

 

Douceur sportives chez les filles :

- Gro Hammerseng : C’est une handballeuse de l’équipe Norvégienne, réputée pour la précision de ses tirs. Elle a été championne olympique à Pékin et championne d’Europe. Elle a vécu une histoire avec l’une de ses coéquipières Katja Nyberg.

- Amélie Mauresmo, joueuse de tennis, fait son coming-out en 1999, lors de l’Open d’Australie juste avant la finale du Grand Chelem. Depuis son coming-out, elle est devenue une des sportives lesbiennes les plus connues et emblème de la communauté gay. A son palmarès : une place de numéro un mondiale et deux titres du Grand Chelem.

- Seimone Augustus est une basketteuse américaine qui a obtenu l’or à Pekin. En 2012, elle a déclaré dans The Advocate ne plus vouloir se cacher et qu’elle allait épouser sa campagne. La handballeuse Alexandra Lacrabère est l’une des meilleures joueuses mondiale et en 2011, elle  décidait d’évoquer son «amie» et sa «compagne» dans le magasine Handaction. Carole Péon et Jessica Harrison sont triathlètes et «Out» depuis leur rencontre il y a six ans. Rivales sur les circuits mais en couple à la ville.

 

D’autres sportives ont fait leur coming out : les footballeuses : Megan Rapinoe, qui a déclaré clairement son homosexualité dans un magazine, Jessica Landström (coming out en 2008), Lisa Dahlkvist et Hedvig Lindahl. Au niveau du hockey, Carlien Dirkse van den Heuvel, Maartje Paumen et Marilyn Agliotti sont ouvertement lesbiennes. 

 

Dans les JO de Sochi

- Belle Brockhoff est une snowbordeuse australienne de 21ans qui a fait son coming-out en Aout. Elle s’est beaucoup exprimée sur la loi russe homophobe et a participé à des campagnes LGBT (Principe 6, All Out). À Sotchi, elle participe à ses premiers Jeux olympiques.

- Anastasia Bucsis, patineuse canadienne de 24 ans , elle est sortie du placard quelques mois avant les JO lors de la Gay Pride de Calgary. Il s’agit de sa seconde compétition à Sotchi, après sa participation à Vancouver (2010). Elle est ambassadrice pour Athlète Ally.

- Daniela Iraschko-Stolz est une athlète autrichienne de la discipline du saut à ski et participe à ses premiers Jeux olympiques (c’est la première fois que sa discipline est ouverte aux femmes dans le cadre de la compétition olympique). Elle est en union civile avec sa compagne, Isabel Stolz.

 

Dans les JO de Sotchi d’autres sportives sont ouvertement lesbienne comme : Barbara Jezeršek, Sanne van Kerkhof (relais 3000m) en couple avec la patineuse Ireen Wüst, et Cheryl Maas (snowboardeuse néerlandaise) en couple avec Stine Brun Kjeldaas, avec qui elle a une fille.

 

Du coté des garcons doux

- Thomas Hitzlsperger, ex-footballeur a révèlé  son homosexualité dans le magazine Die Zeit afin d’aider à faire avancer la question de l’homosexualité dans le sport. C’est le premier joueur de foot de renommée mondiale à faire son coming out. En outre, dans un contexte d’homophobie dans le milieu du football français (41% des joueurs de football professionnel et 50% des joueurs en centre de formation "ont déclaré des pensées hostiles envers les homosexuels"), le joueur Olivier Rouyet est l’un des rares footballeurs français à avoir déclaré son homosexualité. Il a d’ailleurs déclaré en 2008 que son coming out avait pu être la raison de son licenciement dans le club de Nancy en 1994.

- Matt Mitcham est un plongeur australien qui a remporté l'or olympique aux Jeux olympiques de Pékin en 2008 (avec un total de 537,95 points : plus haute note dans l’histoire des JO). En mai 2008, il évoque sa sexualité dans une interview pour un journal australien, juste avant les JO. Il est devenu le premier sportif ouvertement gay à monter sur la première marche d'un podium olympique. Dernièrement, un autre plongeur Tom Daley, champion du monde en 2009 a révélé son homosexualité sur Youtube en déclarant «  j'ai rencontré quelqu'un, et cela m'a fait me sentir tellement heureux, tellement en sécurité... et tout se passe bien. Ce quelqu'un est un mec.» Depuis, il s’est confié sur sa relation avec son copain Dustin Lance Black (scénariste et producteur) sur le plateau d’un talk show.

D’autres sportifs ont fait leur coming out, après l’arrêt de leur pratique sportive. Cest le cas John Amaechi, basketteur en NBA, qui fait son coming out en 2003 et de Robbie Rogers, (soccer) qui annonce, à 25 ans, sa retraite et son homosexualité.

 

Je cloture mon article sur le sport en évoquant les Gay Games puisque Paris acceuillera la 10eme édition des jeux en 2018. Les Gay Games ont pour objectif de mettre en avant les valeurs d’intégration des minorités et la lutte contre les discriminations. On y retrouve une trentaine de sport en compétition et de nombreux evenements culturels. Les Gay Games sont ouverts à tous ceux qui souhaitent y participer, sans distinction d’âge, d’origine ethnique, de couleur de peau, d’orientation sexuelle, de nationalité et de religion. Let's play ! 

lesbienne gay sport douceur LGBT JO Jeux Olympiques gay games 2018 matt mitcham Sotchi gay Sotchi JO Amélie Mauresmo sportifs gays sportives lesbiennes

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.