Douceur

The Gay Woman Channel

Aujourd'hui, direction Youtube pour évoquer de la douceur en vidéo avec The Gay Women Channel !

The Gay Women Channel est une chaine youtube – sous le nom de « the unsolicited project » - dans lequel des femmes lesbiennenes s’amusents des clichés, des stéréotypes, parlent aux lesbiennes des lesbiennes et provoque dans la bonne humeur !

Le slogan de la chaine est drôle et explicite : « La seule chose qui soit mieux qu’une femme, c’est une lesbienne. » Des vidéos le lundi, le vendredi et d’autres fois aussi ! A découvrir !

Les filles abordent des sujets divers : les premiers rendez-vous, le look, le sexe, le meilleur ami gay mais aussi les célébrités et les séries notamment The L word ! Elles évoquent sur l’oreiller « Pillow Talk » tous les sujets qui nous sont déjà arrivés jusqu’aux oreilles, le tout dans un tuto second degré. Dans certaines vidéos, elles se lancent même dans des cours de cuisine lesbienne en toute circonstance : les lasagnes de l’infidélité ou la soupe végétarienne.

La chaine youtube a aussi développé sa propre web-série : Til Lease Do Us qui racontent l’histoire de deux ex qui vont cohabiter ensemble !

Photo gwc

Certaines de leurs vidéos ont fait le buzz sur la toile, notamment la vidéo First Gay Hug, qui comptabilise un peu plus de 5 millions de vue. Nous avions déjà évoqué et l’on vous invite à la redécouvrir.

La vidéo « Gay women will marry your boyfriend » destinée à appeler les états américains à adopter le mariage homosexuel a atteint 5 millions de vues. Dans cette vidéo, pas de messages militants mais des fausses menaces où des lesbiennes expliquent qu’elles pourraient devenir le pire cauchemar des hétéros en leur volant leurs maris ! En effet : « Une lesbienne, c’est le meilleur ami de ton mec, mais avec des seins. »

Découvrez les vidéos phares :

  • Les choses que les lesbiennes doivent connaitre : parce qu’on a tous besoin d’un guide, même un à prendre au 3eme degré !
  • La vidéo OTP où tous les accros au séries devraient se reconnaitre et sortir les meilleurs arguments pour défendre leur couple préféré, quel que soit la série !
  • Les six lesbiennes avec qui coucher avant de mourir : parce que comme nous a appris The L Word, il y a différents types de lesbiennes et l’on en connait forcément une de celle-là !

Et vous, c'est laquelle votre vidéo préférée ?

People et Love Story

En ce premier décembre de Septembre, pas de chronique ship. ! Mais comme l'amour c'est bien et doux, si l'on parlait des couples réels de nos stars préférées ?

Samira Wiley, alias Poussey dans la série Orange is the new black est en couple ! Qui est l’heureuse élue ? Il s’agit de Lauren Morelli, l’une des scénaristes de la série. Les deux femmes s’affiche ensemble publiquement, que ce soit sur leur compte instagram ou bien lors de sorties officielles. Elles ont été aperçues plusieurs fois ensemble lors des Emmy awards notamment ! Une jolie histoire pour la scénariste qui révélait il y a quelque mois avoir découvert son homosexualité sur les plateaux de la série.

 Poussey

Un autre acteur de série, Zachary Quinto a revélé le nom et le visage de son petit-ami : le mannequin Miles McMillan. Bien qu’il s’amuse à faire jouer l’ambiguïté et la bromance avec James Franco en tournage de son prochain film Michael, l’acteur a avoué sa réelle relation avec une photo instagram. La légende : «À force de faire semblant mon vrai bébé me manque. Hâte de te voir @milesmcmillan». La rumeur qui circulait depuis Juillet 2013 sur la toile suite à des photos du Daily Mail s’est donc confirmée !

Enfin, niveau couple de people, Angelina Jolie et Brad Pitt se sont enfin dis oui après neuf ans de vie commune. Le couple avait décidé (depuis 2006) qu’ils ne se marieraient pas tant que les couples de même sexe ne seraient pas autorisés à s’unir aux Etats-Unis. Une vingtaine d’États ont aujourd’hui permis aux couples homosexuels de s’unir et plusieurs autres sont dans l’attente de décisions judiciaires. Face à leur désir (Brad souhaitait déjà s’engager depuis 2ans) et celui de leurs enfants, le couple s’est finalement dis oui dans le sud de la France en présence d’un juge californien et de leurs enfants qui ont activement participé à la cérémonie ! (Photo du film Mr & Mrs Smith)

A vos amours maintenant ! Et vous, vos couples peoples favoris ?

Bound, un thriller lesbien.

Profitez de vos derniers jours de vacances pour regarder un thriller lesbien renversant : BOUND !


Bound est un thriller américain réalisé en 1996 par Lana Wachowski et Andy Wachowski à qui l’on doit notamment la triologie Matrix.

Ils mettent en scène un duo d’actrice talentueuses : Gina Gershon (Driven, Ps : I love you, LOL) dans le rôle de Carky et Jennifer Tilly  (Chucky, Menteur,menteur) en tant que Violet.  A ce duo s’ajoute également Joe Pantoliano (Le fugitif, Percy Jackson, Les sopranos) et Christopher Meloni (New York Unité spéciale)

Le synopsis : Violet, maîtresse d'un truand spécialisé dans le blanchiment d'argent pour la mafia, se prend d'une passion violente pour Corky, voleuse, en liberté provisoire après cinq ans de prison et qui repeint l'appartement de ses voisins. Violet décide de séduire Corky. Elle ne manque pas d'arguments car son compagnon cache dans leur appartement deux millions de dollars...


Mon avis :

Au début les 20 premières minutes du film m’ont déstabilisée. Avec la VF, cela paraissait mal joué, monté de toute pièce, un peu vulgaire et digne d’un vieux film pour satisfaire les fantasmes lesbiens d’un public masculin.  La « sexy » hétéro attire la lesbienne « butch » en utilisant une excuse bidon, ici la plomberie, qui les amèneront à un rapport lesbien.

Cependant, dès que l’histoire du thriller se met en route, j’ai été transporté par l’histoire. La romance entre les deux femmes est au second plan, bien que centrale pour l’histoire. On suit avec attention les étapes et les rebondissements qui amènent au final de l’histoire de trafic de la mafia, à laquelle est de par sa relation avec son « mari » Caesar associée Violet.

L’histoire du trafic est bien amenée, bien jouée et laisse le spectateur en haleine jusqu’à la fin... On ne sait pas si Violette continuera son plan avec Corky ou finira par craquer face au pouvoir de Caesar. Ce film mêle trahisons et règlements de compte, dans un cadre sombre, parfois trop (c’est un petit bémol du film). Le suspense est intéressant, l’histoire souvent inattendue et le spectateur va de déboires en surprises maintenu en haleine par les rebondissements.

Le couple d'arnaqueuses amoureuses sera-t-il triomphant de la mafia ou cela finira-t-il dans le sang et les larmes ? Découvrez le après le visionage du BOUND !

Pour ceux qui veulent voir le trailer avant de se laisser tenter !

Game of Thrones et douceur...

Bonsoir bonsoir ! 

Ce soir, nous parlerons d'une série dont nous avions déjà dédié un article en mars (par ici: Game of thrones : le retour ! (saison 4)). Je ne vais pas répéter ce qui a été écrit, mais plutôt compléter en ce qui concerne la douceur et faire un parallèle entre le livre et la série en ce qui concerne le rapport avec la douceur... Effectivement, le monde est nettement moins doux dans le livre. Pourquoi cela?

got

Game of Thrones avant d'être sur nos écrans est une série de livres écrit par l'américain George R.R. Martin. Ce même George R.R. Martin était à une conférence à Edimboug (en Ecosse, Royaumes-Unis) d'après le journal d'informations Metronews.

george

Dans cette conférence, l'auteur a répondu pourquoi le livre contenait moins de scènes homosexuelles que dans la série télévisée. Car oui, la série parait beaucoup plus gay friendly que les livres. Il y a dans la série énormément de scènes de sexe crues entre homme et femme, et d'avantage que dans les livres de scènes entre femmes et entre hommes. L'auteur l'admet et le justifie en disant que : "dans les livres, j'écris du point de vue des personnages". C'est donc en fonction des personnages que l'auteur écrit ses tomes, si les personnages ne sont pas concernés par des scènes homosexuelles, alors il n'y en a tout bonnement pas dans les livres. "Une série télé n'a pas ce genre de contraintes.", continue d'expliquer l'auteur. En effet, depuis le début de la série, soit de la saison 1, les scénaristes ont décidé de mettre plusieurs scènes de sexe entre doux et douces. 

Pour les doux, on peut prendre comme exemple dans l'épisode 6 de la saison 1 entre Loras et Renly et pour les douces on peut prendre l'épisode suivant, entre jeunes femmes très libérées. 

gay got

Cependant, George R.R. Martin dit que "Ca pourrait changer". Effectivement, l'auteur ayant reçu de nombreuses lettres de la part de fans féminines réclamant beaucoup plus de scènes de sexe entre hommes, il envisage la chose. Mais ne nous enflammons pas trop, il précise: "Mais je ne vais le faire pour le plaisir de le faire. Si l'intrigue s'y prête, si l'un de mes personnages est en situation, je ne vais pas me montrer timide. Mais je ne vais pas insérer quelque chose parce que tout le monde le désir". Affaire à suivre!

george

Disney et la douceur

Bonsoir!

Aujourd'hui, j'ai envie de m'éloigner un peu de l'actualité pour aborder un sujet que nous apprécions fortement: Disney. En effet, les films de Walt Disney Pictures ont bercé l'enfance de beaucoup de personnes, y compris l'équipe du Monde Est Doux. Vous vous demandez sûrement pourquoi parler de Disney et de douceur en même temps sachant qu'aucun long métrage ne traite de ça en tant que sujet principal... Eh bien, vous allez certainement être surpris !

Depuis le film La Reine des Neiges (Frozen), le débat a été relancé sur les réseaux sociaux. Et si l'on passer en revue quelque personnages qui pourraient avoir un lien avec la douceur.

Tout d'abord chez les méchants. Par exemple, prenons le cas de la méchante Ursula dans La petite Sirène. Elle a été inspirée d'une dragqueen prénommée Divine.

divine ursula

Toujours chez les méchants, on retrouve souvent le personnage type féminisé, très cliché doux, comme le gouverneur Ratcliffe dans Pocahontas. Le genre de méchants qu'on ne voit jamais avec des femmes, avec des tenus très fashion et maniéré. L'acteur qui double le gouverneur est le doux David Ogden Stiers. D'autres vilains comme Jafar dans Aladdin ou encore Capitain Hook dans Peter Pan possède cette attitude semblable.

gouverneur ratcliffe

Mais les personnages n'ont pas forcément besoin d'être vilains pour paraître doux. Par exemple dans Le roi Lion avec Timon et Pumba. La voix de Timon est doublée par l'acteur gay Nathan Lane. De plus, ils sont l'argument type du fait que deux personnes du même sexe peuvent élever un enfant. Leur hymne Hakuna Matata s'apparente également à une chanson de Gay Pride: être heureux, libre, sans soucis...

timon and pumbaa

Ou encore récemment dans les héroïnes, le personnage de Merida dans Rebelle. En effet, cette princesse Disney refuse de se marier avec un garçon (peut-être aime-t-elle les filles ?). Avec un caractère un peu de garçon manqué, elle défend des idées féministes.

merida

Malgré ces quelque exemples de personnages à tendance douces, beaucoup de personnes pensent que Disney est une machine à rendre les gens rugueux. Je finirai donc mon article par cette image qui en dit gros sur ce que l'on pense dans Le Monde Est Doux.

disney gay kiss

Pridefest, un jeu LGBT

Les jeux de vidéo deviennent joyeux et gays, découvrez Pridefest, bientot sur toutes les tablettes !

La société de jeu vidéo Atari, à qui l’on doit notamment Robocop, Ultima ou King’s Quest a annoncé le développement et la sortie de Pridefest, un « jeu de simulation sociale » pour tablettes et appareils mobiles, sur Android et IOS. Pridefest est le 1er jeu  à thème LGBT.

Le président d'Atari Todd Shallbetter a déclaré: "Nous sommes ravis d'être le développeur du premier jeu à thème LGBT qui donnera aux joueurs de tous horizons la chance de jouer à un jeu amusant et unique qui représente une cause passionnante". 

Pridefest jeu video LGBT

Dans Pridefest, le joueur incarne le directeur d'un festival de défilé des fiertés et permettra au joueur de créer et promouvoir sa propre gay pride, personnalisée dans la ville de son choix.

Selon les développeurs du jeu, l'application permettra de « customiser sa propre parade avec des chars bariolés et embellir ses locaux avec des animations attrayantes ».

Le joueur aura la possibilité de personnaliser et décorer son char afin de maintenir la joie et le dynamisme dans sa ville en créant un spectacle dynamique, visuel et original. Il faudra relever des défis et compléter des missions pour débloquer des nouveaux éléments et des parades. Le but ultime du jeu étant de « garder sa ville heureuse et vibrante », un peu comme dans Sims City ou Metropolis quoi !

Une option multijoueur sera aussi disponible dans laquelle on pourra voir la ville de nos amis et échanger avec eux en créant des avatars habillés de vêtements et d’accessoires festifs !

La société Atari est l’une des marques de jeux vidéo les plus connues et symboliques. Cette ouverture d’esprit et cette diversité dans le jeu est signe d’un joli soutien comme l’a souligné  Matt Conn, le fondateur de la convention GaymerX (Cf. Une fête des jeux vidéo et de leur diversité). «  Le soutien et la participation d’une entreprise emblématique comme Atari à notre conférence et la défense de la cause LGBT dans le monde du jeu vidéo constitue une avancée significative dans la promotion de l’égalité dans les jeux vidéo ». Et ce d’autant plus que le jeu vidéo est un des plus grands secteurs de divertissement.

Et vous, que pensez-vous de l’idée de ce jeu ?

La reine et la voleuse Tome 2 !

Il y a quelque temps, je découvrais le tome 1 du roman La reine et la voleuse, mettant en scène Regina et Emma, personnages de la série Once Upon a time ! Découvrez le résumé et mon avis sur ce second tome de Kyrian Malone et Jamie Leigh.

Le résumé :

A peine arrivées à Boston, un événement survient et pousse Emma et Regina à retourner dans les Terres Enchantées. Mais elles réalisent bien vite que des bouleversements ont fait basculer le cours des choses pendant leur absence. La Méchante Reine va apprendre l'humilité et le sens du mot "famille" tandis qu'Emma sera projetée à la place qui lui revient depuis sa naissance...

Souvenez-vous.

Pour ceux qui ont lu le tome 1 mais qui ont quelque peu oublié l’histoire, voici un petit rappel. Emma est projeté dans le monde des contes de fée et va peu à peu se rapprocher de Regina alias The Evil Queen. Cependant, la Reine n’a aucune idée que sous le pseudo de Robin alias Le prince des voleurs se cache en fait une femme : Emma. Afin de garder son identité secrète, un peu plus longtemps mais profiter des plaisirs de la chair de sa reine, Emma va demander une potion à Rumplestinskins qui va accepter en échange d’un futur service. Au cours des rencontres et des rapprochements, Emma tombe amoureuse de la reine, sentiment partagés. Lors d’une visite au village des voleurs, Régina va découvrir Robin sans masque, qui se fera alors passer pour sa sœur Emma. Après quelques discussions, rendez-vous, transformations et apparition de Marianne (l’identité que Regina utilise pour retrouver Robin) et perspicacité, Regina va découvrir la vérité sur Emma. Sa réelle identité n’enlèvera en rien à leurs réels sentiments et malgré un léger bouleversement lié à Snow White et Charmant, les deux femmes se retrouvent au château de la reine.  A la fin du roman, nos deux héroïnes devaient partir dans le vrai monde d’Emma à savoir La Terre et plus précisément à Boston !

Mon avis sur le tome 2

Dans ce second tome, on assiste à un renversement de comportement, un changement de perspective tout au long du livre. Déjà, lors de leur arrivée à Boston, on découvre une nouvelle Régina, transposée dans un nouvel univers qui n’est pas le sien et dans lequel elle n’a aucun contrôle. En outre, on assiste au retour d’Amy, l’ex d’Emma, ce qui réveille une jalousie chez Régina et la rend encore plus humaine et fragile.

Les rapports de force sont inversés au cours de l’histoire. On découvre une Emma puissante, sure d’elle et directive tandis que le côté humain, fragile, touchant et amoureux de Regina ressort dans son identité de Marianne. Découvrir Regina dans la quête de soi, de son amour perdu et de la vie en générale était un des aspects du livre qui m’a beaucoup plu. Toute la relation entre Emma et Régina est inversée et ce n’est pas pour nous déplaire. On découvre des nouvelles facettes des personnages et on l’en apprend un peu plus sur leur passé.

Une fois encore, dans ce tome, les personnages de Snow et Charmant sont détestables. Ils cherchent à tout prix à contrôler Emma et sont persuadé de savoir ce qui est mieux pour elle et comment la rendre heureuse. J’ai beaucoup aimé comment été amené la relation entre Emma et le couple. On voit bien comment chaque côté vit la situation actuelle et les raisons qui les amènent à entreprendre telle ou telle action.

A la fin du tome 1, le personnage de Rumplestinskins est amené comme personnage central pourtant on ne voit pas directement son personnage et son histoire avec Belle, notamment le pourquoi de sa visite à Boston. On sait qu’il y a été, qu’il n’a pas réussi ce qu’il voulait et c’est tout, ce que je considère comme un petit bémol car j’aurais aimé que cette histoire soit plus explicite et expliquée dans le roman. Pourtant malgré ça, le personnage est d’une importance capitale à travers sa magie et ses conséquences, et c’est une très bonne chose !

Dans ce second tome, plusieurs éléments du tome 1 sont mis en avant et développés pour créer complètement l’histoire, comme le personnage de Marianne. Dans le premier tome, le personnage apparaissait de manière furtive, de façon à dénouer l’intrigue tandis que dans ce second tome, c’est cette identité qui amène un nouvel angle et permet l’avancement de l’histoire.

Cependant, contrairement au premier tome, j’ai trouvé que celui-ci était plus long à se lancer. Il y a de nombreux moments dans ce tome ce qui peut donner une impression de pause, de rupture, comme si ces différents instants étaient bien distincts. On est à Boston, puis de retour dans la foret de Sherwood avant de finir au château de la reine. L’histoire est comme divisée en trois parties, ce qui peut causer des ruptures à l’histoire bien que ces parties soient toutes trois importantes pour le déroulement et la compréhension du roman.

En conclusion, ce deuxième tome constitue une belle continuité à notre histoire de base de façon plus qu’inattendue et ce sera avec plaisir que j’achèterais le tome 3 (et vous livrerais une nouvelle chronique !)

Buzz YouTube du moment: "Undress Me" de Tatia Pilieva

Bonsoir à tous, ce soir j'aimerais partager avec vous une vidéo qui fait le buzz sur les réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter. 

Vous vous souvenez sans doute de la vidéo en noir et blanc "First Kiss" qui avait également tourné, été partagée sur toute la toile où 20 inconnus s'embrassaient pour la première fois. Cette vidéo était une publicité pour la marque de vêtements WREN. La vidéo a été vue au jour d'aujourd'hui plus de 87 088 417 fois.

La réalisatrice géorgienne de la vidéo, Tatia Pilieva, a récidivé avec une vidéo "Undress Me" où 20 inconnus se déshabillent et se couchent ensemble dans un lit. Parmis les inconnus, il y a toujours un couple de doux et un couple de douce. La réalisatrice essaie de représenter tous les profils de personnes possibles, on peut remarquer des jeunes sûrement d'une vingtaine d'années, des adultes un peu plus âgés de 30 à 45 ans ainsi que des personnes d'âges mûrs. Cependant, la plupart des inconnus sont jeunes et beaux (certainement pour vendre du rêve...) Tatia Pilieva s'associe cette fois à Showtime, une chaîne de télévision américaine qui diffuse des séries comme Dexter ou encore Homeland, pour faire la promotion de la saison deux de la série Masters of Sex. La vidéo a été mise en ligne il y a cinq jours et compte déjà plus de 6 549 032 fois.

Dans "Undress Me" on retrouve le côté un peu maladroit, gêné des personnes mais qui ne reculent pas pour autant. Certes, la vidéo précédente était beaucoup plus touchante et émouvante, mais celle-ci est plus sensuelle, frôlant le voyeurisme mais tout en restant très pudique. La réalisatrice donne comme consigne : "Se déshabiller mutuellement et aller au lit. Rien d'autre. Pas de règle."

Dans cette même vidéo, la réalisatrice précise: "En 1957, William Masters et Virginia Johnson ont commencé à demander aux hommes et femmes de se déshabiller pour la science. En 2014 nous célébrons leur recherche révolutionaire avec 20 inconnus qui se déshabillent réciproquement pour le fun." 

Virginia Johnson et Bill Masters sont les héros de la série Masters Of Sex, tirés de deux chercheurs ayant révolutionné la sexologie dans les années cinquante. Leurs recherches ont permis de découvrir certains secrets du corps humain et ont expliqué nombres de nos comportements sexuels.

On peut trouver sur internet de nombreuses vidéos parodiques de "First Kiss" comme par exemple cette vidéo de Jimmy Fallon "First Lick" où des chiens et des chatons se lèchent le museaux pour la première fois. "Oooooooh" et "haaaaaaaan trop mignons" assurés!

Plus sérieusement, on peut trouver aussi sur YouTube des vidéos qui sont engagées comme par exemple celle-ci, la "First Gay Hug" (visualisée à ce jour plus de 4 948 483 fois) de la chaîne 'The Gay Women Channel' où des personnes plutôt homophobes ou possédant des préjugés homophobes font un câlin à un doux ou une douce. On peut observer de la gêne ou de la nervosité sur les visages, cependant la vidéo se termine bien et même si avec le fait d'avoir participé à ce projet, les personnes ne sont pas devenues gay-friendly, qui sait, certains préjugés sont peut-être tombés lors du tournage.