Sunnie Kahle

Exclue de l'école par son look

Aujourd'hui,  j'ai décidé d'évoquer avec vous un article sur une actualité teinté de douceur concernant la mise en garde d'une fillette de son école à cause de son look.


 

Les faits

Sunnie Kahle, une jeune élève de l'école chrétienne de Timberlake, en Virginie a reçue une lettre d'avertissement de son école pour « manque de féminité ». La jeune fille de 8ans qui portait des tenues sportives et les cheveux courts, son look jugé trop masculin a alerté l’équipe pédagogique car selon l'école, elle ne correspondait pas à l'identité que Dieu lui a donné.

L'école religieuse a détaillé ces propos dans une lettre en explicitant que si la petite fille ne se conforme pas aux «standards bibliques» de l'école, elle serait renvoyée de l'école dès l'automne prochain. «Nous pensons que Sunnie et sa famille doivent comprendre que Dieu l’a faite en tant que femme, ses vêtements et son comportement doivent correspondre à l’identité que Dieu lui a donné. Dans le cas contraire, notre école n’est pas le bon endroit pour sa future éducation». Son apparence a été jugée incompatible avec les valeurs enseignées au sein de la Timberlake Christian School.

La famille Thompson n'ayant pas souhaité soumettre Sunnie aux règles vestimentaires imposées par l'école, Sunnie a été scolarisée au sein d'une école publique. La chaîne américaine ABC a interviewé Doris Thompson, la grand-mère de Sunnie dans laquelle elle racontait que sa petite-fille est très affectée par l'exclusion « Elle pleure tous les matins en prenant le bus, elle pleure quand elle rentre à la maison, car elle veut retrouver ses amies d'école »

 

Le débat


Faut il empecher une petite fille de s'épanouir au sein de son école et lors de sa formation sous prétexte qu'elle ne correspond pas à ce que souhaite inculquer l'ecole ? Un look dit "garcon manqué" doit il empecher la scolarisation d'un enfant ?Je ne pense pas..

Un représentant de l’école déclarait que les problèmes avec la petite fille vont bien au-delà de sa longueur des cheveux et que d’autres problèmes perturbait l’environnement de la classe. Pourtant la jeune élève est réputée bonne élève et semblait investie au sein de sa classe. Ses propos semblent cependant davantage une défense de l'école contre les attaques qu'elle pourrait subir suite à cette exclusion.

Pourtant selon la principale de l'ecole, les autres élèves auraient été troublés de ne pas pouvoir identifier Sunnie comme un garçon ou comme une fille. On retrouvait ainsi dans la lettre «Vous êtes probablement au courant que la Timberlake Christian School est une institution religieuse, respectueuse de la Bible, procurant une éducation dans un environnement incontestablement chrétien». Elle assure dans sa lettre que le comportement de Sunnie va à l’encontre des principes de l’établissement et rappelle ainsi que l’école peut refuser d’inscrire l’enfant en cas de «tolérance de comportements sexuels immoraux, d’un style de vie homosexuel, ou d’identité de genre alternative». La lettre mentionne même les passages de la Bible censés justifier ces différentes condamnations.

Ces déclarations n'ont pas laissé la grand mère de Sunnie sans répartie puisqu'elle déclarait «Clamer que nous acceptons l’immoralité sexuelle dans notre maison, c’est un non-sens. Nous sommes chrétiens, nous connaissons la Bible, Sunnie aussi, elle a accepté le Christ. Si mon enfant en grandissant est homosexuel ou transgenre, j’aimerai cet enfant tout autant.» MERCI !

Comment peut on discrimer un enfant de 8 ans sous prétexte qu'elle préfère porte un pantalon et des basket plutot qu'une robe et un noeud dans ses cheveux ? Comment peut on demander à un enfant à changer ses gouts vestimentaires et son comportement sous prétexte de coller aux désirs de l'école ? Le but d'une école n'est il pas justement de permettre à un enfant de s'épanouir, d'apprendre et de grandir.. Apparamment cela doit se faire sous les voeux de la religion...