pologne

Ligne d'eau, la douceur polonaise se jette à l'eau

Hello hello,

Ce soir, j'aimerais vous parler d'un nouveau film doux sorti, il y a tout juste une semaine, il s'agit de

Ligne d'eau

Ça parle de quoi ?

Tout droit venu de Pologne, ce long métrage raconte une histoire douce entre deux amis. Kuba, jeune homme dans la vingtaine, s'entraîne depuis quinze ans pour devenir nageur professionnel sauf que cela ne l'intéresse pas de le devenir. Il ne se voit pas faire autre chose cependant. Il vit avec sa petite amie et sa mère dans un appartement. Au fil du temps, il va se découvrir une attirance pour Michal, un de ses très bons amis (ils font de la natation ensemble). Michal, lui, est ouvertement doux.

C'est un peu le Free Fall polonais. Même péripéties traitées de manières différentes. La police est remplacée par la natation, ici.

Je l'ai vu ce midi, découvrez ma petite critique :

C'était moyen. J'ai été déçu non pas que j'avais des attentes particulières. On voit bien l'évolution des deux personnages, et la prise de conscience des sentiments de Kuba pour Michal (en gros, 1h du film, c'est ça). C'est plutôt bien développé puisque tout repose sur des silences, des jeux de regards (trucs que perso, j'adore). Les choses sont implicites au final. Certains passages sont très mignons et d'autres moins. L'histoire est simple mais bien développée et réelle. Parlons des choses négatives, pour moi, il y a eu un problème de casting pour le rôle de Kuba, il est inexpressif et c'est dommage car c'est un rôle très riche surtout sur le plan émotionnel. Ensuite, le film est d'une lenteur comme je n'avais jamais vu (sans exagération, même le film en noir et blanc polonais, Ida c'était moins long) ; les plans étaient très longs. Ceci dit, c'est peut-être une volonté du réalisateur. Pour terminer, la fin. Elle est ouverte. Je n'aime pas les fins ouvertes. C'est vraiment dommage. Si je devais noter le film, je lui mettrais un 06/10.

Découvrez ci-dessous la bande annonce :