livre

Escort girl, une romance osée

 Aujourd’hui, je vous livre une nouvelle chronique littéraire SwanQueen avec Escort Girl de Kyrian Malone et Jamie Leigh.

Escort girl

Le résumé : Regina Queen, Maire de Northfolk, une ville paisible du Maine décide de pimenter sa vie de femme d'affaires et s'offre les services particuliers d'Emma Nollan, une Escort Girl réputée pour ses nombreux talents. Habituée à la retenue et aux bonnes manières d'un milieu aisé, Regina se retrouve emportée par la fougue et le brin de folie de sa nouvelle amie...

Swanqueen montage kiss

Mon avis : Avant d’acheter ce livre, j’avais déjà lu un extrait sur Steditions et il m’avait beaucoup plu. J’ai donc profité de la livraison gratuite pour commander ce livre. Et je n’ai absolument pas été déçue du tout ! L’histoire est amenée directement, de façon franche et explicite. On découvre la personnalité drôle, directe et sans limite d’Emma face à celle plus réservée, songeuse et tout en retenue de Régina. On retrouve des traits de caractère de Regina peu mis en avant dans la série, comme sa tendresse, sa timidité mais aussi son désir de contrôle et son charme à toutes épreuves. Emma est effrontée, passionnée et entreprenante, son rôle d’Escort girl lui colle à la peau, et pour tout dire, ça lui va plutôt bien !

Au cours de ma lecture et de la première partie de ce roman, j’ai eu peur de ne pas être surprise et de connaitre déjà la fin de l’histoire. En lisant le résumé, on se doute d’ores et déjà que Régina va se devenir attachée à Emma et que celle-ci, malgré les règles et les interdits liés à son métier, succombera peu à peu à leur jeu de séduction. Mais ne vous fiez pas au résumé ! Bien que certains passages du livres puissent répondre à notre imagination débordante, d’autres laissent stupéfaits, sans voix et choquées par la tournure des événements. C’est ce que j’ai préféré dans la seconde partie du roman, qui – attention mini-spoiler – se déroule 4 ans après la première rencontre entre les deux femmes. Je ne m’attendais vraiment pas à un tel déroulement de l’histoire et si vous êtes comme moi, vous dévorerez ce roman en quelques heures .

Si vous n’êtes pas entièrement satisfait de la relation SwanQueen dans la série Once Upon a Time et que dans vos fanfictions, les auteurs restent trop évasifs quant aux relations intimes entre les personnages, Escort Girl sera satisfaire tous vos désirs. Comme le titre, le résumé et la couverture l’indiquent, oui il y a des relations charnelles, douces, passionnées et enflammées entre Regina et Emma mais pas que ! Ce livre est aussi une ébauche de questionnements personnels autour des relations, des sentiments et de vie future.

J’ai pris un réel plaisir à lire ce livre, malgré ma période de révision et d’examen et si vous avez l’occasion de profiter de la livraison gratuite pour vous procurer des romans sur Stéditions, n’hésitez pas à ajouter celui-ci à votre panier ! Profitez en, c'est le moment ! 

Game of Thrones et douceur...

Bonsoir bonsoir ! 

Ce soir, nous parlerons d'une série dont nous avions déjà dédié un article en mars (par ici: Game of thrones : le retour ! (saison 4)). Je ne vais pas répéter ce qui a été écrit, mais plutôt compléter en ce qui concerne la douceur et faire un parallèle entre le livre et la série en ce qui concerne le rapport avec la douceur... Effectivement, le monde est nettement moins doux dans le livre. Pourquoi cela?

got

Game of Thrones avant d'être sur nos écrans est une série de livres écrit par l'américain George R.R. Martin. Ce même George R.R. Martin était à une conférence à Edimboug (en Ecosse, Royaumes-Unis) d'après le journal d'informations Metronews.

george

Dans cette conférence, l'auteur a répondu pourquoi le livre contenait moins de scènes homosexuelles que dans la série télévisée. Car oui, la série parait beaucoup plus gay friendly que les livres. Il y a dans la série énormément de scènes de sexe crues entre homme et femme, et d'avantage que dans les livres de scènes entre femmes et entre hommes. L'auteur l'admet et le justifie en disant que : "dans les livres, j'écris du point de vue des personnages". C'est donc en fonction des personnages que l'auteur écrit ses tomes, si les personnages ne sont pas concernés par des scènes homosexuelles, alors il n'y en a tout bonnement pas dans les livres. "Une série télé n'a pas ce genre de contraintes.", continue d'expliquer l'auteur. En effet, depuis le début de la série, soit de la saison 1, les scénaristes ont décidé de mettre plusieurs scènes de sexe entre doux et douces. 

Pour les doux, on peut prendre comme exemple dans l'épisode 6 de la saison 1 entre Loras et Renly et pour les douces on peut prendre l'épisode suivant, entre jeunes femmes très libérées. 

gay got

Cependant, George R.R. Martin dit que "Ca pourrait changer". Effectivement, l'auteur ayant reçu de nombreuses lettres de la part de fans féminines réclamant beaucoup plus de scènes de sexe entre hommes, il envisage la chose. Mais ne nous enflammons pas trop, il précise: "Mais je ne vais le faire pour le plaisir de le faire. Si l'intrigue s'y prête, si l'un de mes personnages est en situation, je ne vais pas me montrer timide. Mais je ne vais pas insérer quelque chose parce que tout le monde le désir". Affaire à suivre!

george

La reine et la voleuse Tome 2 !

Il y a quelque temps, je découvrais le tome 1 du roman La reine et la voleuse, mettant en scène Regina et Emma, personnages de la série Once Upon a time ! Découvrez le résumé et mon avis sur ce second tome de Kyrian Malone et Jamie Leigh.

Le résumé :

A peine arrivées à Boston, un événement survient et pousse Emma et Regina à retourner dans les Terres Enchantées. Mais elles réalisent bien vite que des bouleversements ont fait basculer le cours des choses pendant leur absence. La Méchante Reine va apprendre l'humilité et le sens du mot "famille" tandis qu'Emma sera projetée à la place qui lui revient depuis sa naissance...

Souvenez-vous.

Pour ceux qui ont lu le tome 1 mais qui ont quelque peu oublié l’histoire, voici un petit rappel. Emma est projeté dans le monde des contes de fée et va peu à peu se rapprocher de Regina alias The Evil Queen. Cependant, la Reine n’a aucune idée que sous le pseudo de Robin alias Le prince des voleurs se cache en fait une femme : Emma. Afin de garder son identité secrète, un peu plus longtemps mais profiter des plaisirs de la chair de sa reine, Emma va demander une potion à Rumplestinskins qui va accepter en échange d’un futur service. Au cours des rencontres et des rapprochements, Emma tombe amoureuse de la reine, sentiment partagés. Lors d’une visite au village des voleurs, Régina va découvrir Robin sans masque, qui se fera alors passer pour sa sœur Emma. Après quelques discussions, rendez-vous, transformations et apparition de Marianne (l’identité que Regina utilise pour retrouver Robin) et perspicacité, Regina va découvrir la vérité sur Emma. Sa réelle identité n’enlèvera en rien à leurs réels sentiments et malgré un léger bouleversement lié à Snow White et Charmant, les deux femmes se retrouvent au château de la reine.  A la fin du roman, nos deux héroïnes devaient partir dans le vrai monde d’Emma à savoir La Terre et plus précisément à Boston !

Mon avis sur le tome 2

Dans ce second tome, on assiste à un renversement de comportement, un changement de perspective tout au long du livre. Déjà, lors de leur arrivée à Boston, on découvre une nouvelle Régina, transposée dans un nouvel univers qui n’est pas le sien et dans lequel elle n’a aucun contrôle. En outre, on assiste au retour d’Amy, l’ex d’Emma, ce qui réveille une jalousie chez Régina et la rend encore plus humaine et fragile.

Les rapports de force sont inversés au cours de l’histoire. On découvre une Emma puissante, sure d’elle et directive tandis que le côté humain, fragile, touchant et amoureux de Regina ressort dans son identité de Marianne. Découvrir Regina dans la quête de soi, de son amour perdu et de la vie en générale était un des aspects du livre qui m’a beaucoup plu. Toute la relation entre Emma et Régina est inversée et ce n’est pas pour nous déplaire. On découvre des nouvelles facettes des personnages et on l’en apprend un peu plus sur leur passé.

Une fois encore, dans ce tome, les personnages de Snow et Charmant sont détestables. Ils cherchent à tout prix à contrôler Emma et sont persuadé de savoir ce qui est mieux pour elle et comment la rendre heureuse. J’ai beaucoup aimé comment été amené la relation entre Emma et le couple. On voit bien comment chaque côté vit la situation actuelle et les raisons qui les amènent à entreprendre telle ou telle action.

A la fin du tome 1, le personnage de Rumplestinskins est amené comme personnage central pourtant on ne voit pas directement son personnage et son histoire avec Belle, notamment le pourquoi de sa visite à Boston. On sait qu’il y a été, qu’il n’a pas réussi ce qu’il voulait et c’est tout, ce que je considère comme un petit bémol car j’aurais aimé que cette histoire soit plus explicite et expliquée dans le roman. Pourtant malgré ça, le personnage est d’une importance capitale à travers sa magie et ses conséquences, et c’est une très bonne chose !

Dans ce second tome, plusieurs éléments du tome 1 sont mis en avant et développés pour créer complètement l’histoire, comme le personnage de Marianne. Dans le premier tome, le personnage apparaissait de manière furtive, de façon à dénouer l’intrigue tandis que dans ce second tome, c’est cette identité qui amène un nouvel angle et permet l’avancement de l’histoire.

Cependant, contrairement au premier tome, j’ai trouvé que celui-ci était plus long à se lancer. Il y a de nombreux moments dans ce tome ce qui peut donner une impression de pause, de rupture, comme si ces différents instants étaient bien distincts. On est à Boston, puis de retour dans la foret de Sherwood avant de finir au château de la reine. L’histoire est comme divisée en trois parties, ce qui peut causer des ruptures à l’histoire bien que ces parties soient toutes trois importantes pour le déroulement et la compréhension du roman.

En conclusion, ce deuxième tome constitue une belle continuité à notre histoire de base de façon plus qu’inattendue et ce sera avec plaisir que j’achèterais le tome 3 (et vous livrerais une nouvelle chronique !)

Lecture d'été: Nos Etoiles Contraires

Durant le début de l'été j'ai eu l'occasion de lire un livre vraiment beau, que j'aimerais partager avec vous.

Ca ne traite pas de la douceur, certes, mais je suis certaine que vous apprécierez tout autant car douceur ou rugosité n'est pas important ici. Parce que l'histoire pourrait concerner des doux, l'importance n'est pas là, c'est la maladie, l'amour et la vie qui sont au centre du récit. En ces jours pluvieux, vous aurez sûrement le temps de vous rendre dans la librairie la plus proche ou dans la bibliothèque municipale pour vous le procurer: je parle évidemment du best-seller Nos Etoiles Contraires (ou The Fault is in Our Stars) de John Green. Ca fait un moment que ce livre fait le buzz sur les réseaux sociaux, tout le monde ne parle que de ce bouquin depuis des mois et le 22 août prochain, l'adaptation cinématographique sortira dans les salles françaises.

nos étoiles contraires

L'histoire de ce roman sans vous spoiler parle d'un bout de la vie d'une jeune fille de 16 ans, Hazel Grace Lancaster atteinte de cancer. Elle rencontre Augustus Waters qui est en rémission depuis un an de son ostéosarcome (qui est une forme de cancer rare). On partage dans ce livre un petit bout de la vie de la jeune Hazel qui est sans doute le meilleur moment de sa vie.

the fault is in our stars

C'est un récit sur la maladie, l'amour, la vie, l'espoir, la mort... Il illustre la vie au rythme cancer où chaque moment est vécu comme si c'était le dernier car il peut l'être.

okay okay

Il n'y a aucun élément superflu, toute la narration met en place l'histoire. On ne peut pas s'empêcher de s'attacher aux différents personnages. On peut sentir au court du roman de l'humour cynique de la narratrice, elle est très réaliste et quelque fois défaitiste, mais c'est sa façon d'accepter les choses, alors nous lecteurs, on accepte ça également.

Beaucoup de choses dans Nos Etoiles Contraires semblent injustes on se dit 'Merde, ce ne sont que des enfants, ils connaissent déjà la souffrance, la maladie et la mort... Ce n'est pas juste! Ce n'est pas comme ça que ça devrait être!'. Mais la vie n'est pas toujours parfaite mais elle continue et on doit faire avec et se battre pour vivre le temps de vie qu'on a ou espérer avoir un sursis.

metaphor

J'ai pleuré durant les 50 dernières pages. Parce que c'est triste, qu'on ne peut rien faire, et toute la frustration, l'impuissance qu'on ressent face à ce qui se passe ne peut passer que par les larmes (enfin c'est comme ça que je l'ai vécu). C'était tellement difficile à lire que j'ai dû faire une pause dans ma lecture. Trop d'émotion d'un coup. Mais pas de mélodrame, non, c'est de la tristesse authentique qu'on a déjà tous vécu en perdant quelqu'un qui nous était proche. Sans forcément connaître le quotidien de la maladie (car le quotidien nous est raconté dans le livre si on ne l'a pas vécu irl), on a tous déjà perdu une personne qu'on aimait et qui est partie trop tôt. On sait qu'en lisant ce livre, on n'aura pas d'happy ending, la mort est partout du début à la fin. Mais on a l'espoir que les personnes gagnent tous un sursis sur leur temps de vie.

gus et hazel

Ce livre montre beaucoup de choses de la vie, l'auteur amène les lecteurs à relativiser sur notre propre existence. Nous allons tous mourir un jour, certains meurent malheureusement plus tôt que ce que l'on souhaiterait. Mais la vie n'est pas une machine à exaucer les voeux. Seulement, on peut vivre au maximum la vie qu'on a, qu'elle soit courte ou non, il faut profiter au maximum de chaque instant qu'on passe avec nos proches.

infinites

Inutile de vous dire ce que j'ai pensé du livre, vous aurez sûrement compris que je l'ai adoré. L'auteur dit les choses telles qu'elles sont, on sait ce qui se passe, soit on l'ignore et on se laisse surprendre à la fin, soit on se prépare psychologiquement à supporter ce qui va suivre.

J'ai maintenant juste hâte de voir l'adaptation au cinéma, parce que je pense qu'Ansel Elgort colle parfaitement au personnage d'Augustus Waters et j'attends d'assister à la performance de Shailene Woodley en Hazel, mais je ne pense pas être déçue! De plus on retrouve dans la BO du Birdy et du Ed Sheeran... Difficile de faire mieux...

Lecture du soir: Struck de Chris Colfer

Vous connaissez tous Chris Colfer aka Kurt Hummel (ou le mec le plus gay d'une série déjà très douce) dans la série musicale américaine Glee dont la saison 5 s'est finie il y a quelque temps.

Chris Colfer

J'ai souhaité lire son fameux livre Struck qui a été adapté au cinéma et que je n'ai pas vu. Tout le monde m'en avait parlé et je voulais me faire une opinion. Je l'ai lu en français et non en version originale parce que c'est ce que j'avais sous la main et qu'en France on a des traducteurs qui valent ce qu'ils valent, c'est déjà ça...

struck

J'éviterai de vous spoiler mais pour résumer : un jeune garçon outsider intelligent, grande gueule et très prétentieux est frustré de vivre dans sa ville paumée Clover. Pour quitter sa ville et réaliser ses rêves de devenir un grand journaliste new-yorkais très reconnu, il doit intégrer une grande fac de journalisme et pour cela présenter un dossier en béton pour sa candidature à l'université.

still struck

Que ce soit dit dès le début: ce livre est bourré de clichés. Mais justement, l'auteur en joue, tout dans cette ville est clichée, les personnes rentrent toutes dans des catégories avec chacun une personnalité très précise.

Du coup le livre se lit facilement, peu de moments subtiles, tout est assez prévisible ou un peu absurde qu'on en devient aussi frustré et blasé que le héros, Carson.

Au début j'ai eu beaucoup de mal à accrocher, je trouvais le personnage trop prétentieux, agaçant, trop ambitieux et hautain. Mais au final on s'attache beaucoup à lui et on se reconnaît dans sa personnalité et son insolence. Il m'a fait pensée au dicton : vise la Lune comme ça au pire tu tombes dans les étoiles. Ce livre c'est un peu ça. Il y a des punchlines très fortes et belles, mais cependant la fin m'a terriblement déçue... J'ai trouvé que c'était céder à la facilité, et c'est dommage.

C'est un livre vraiment pour ado et qui crie: croyez en vos rêves et faites tout pour qu'ils se réalisent, même dans le trou pommé du monde, c'est possible d'y parvenir.

Le style littéraire est adapté à la lecture jeunesse, pour adolescents, il n'y a pas d'effet littéraire, peu de sous-entendus subtiles, tout est fait pour que le lecteur ne soit pas perdu et qu'il cerne les personnages.

Une citation m'a particulièrement marquée (p.224): « Les jeunes et les rêves sont comme des bébés tortues sur une plage. Les oeufs éclosent et elles doivent se précipiter vers l'eau avant de se faire bouffer par les oiseaux. Nous avons tous les yeux rivés sur l'eau, mais il n'y a que quelques bienheureux qui y arrivent sans dommages. La vie a ses façons de fondre sur nous et de nous piquer les forces et les espoirs qui nous motivent ».

Tout le livre est rempli de citations dans ce genre assez ludiques.

En bref c'est pas un chef d'oeuvre littéraire mais il se lit vite et facilement, parfait pour accompagner votre nouveau bikini sur la plage pour lézarder au soleil.  

The Infinite Loop, une douceur venue du futur

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler d’une bande dessinée douce, issue d’un projet participatif et qui sera bientôt disponible en magasin : The Infinite Loop

L’histoire

Teddy a une vie parfaite. Fonctionnaire, elle vient d'un futur lointain, d'un monde où les Hommes ont abandonné les contacts humains et les sentiments amoureux, et où tous les objets nécessaires à son épanouissement personnel sont disponibles dans le supermarché du coin. Il n'y a plus d'enjeux, plus de haine, et plus d'amour. Tout est neutre. Mais le monde est enfin apaisé et comblé.

Les voyages temporels sont devenus communs, mais sont toutefois réservés aux gouvernements. Seules exceptions, les enfants des classes supérieures se permettent de voyager dans le passé et s'amusent à modifier les grands moments de l'Histoire. Ces altérations entraînent l'apparition instantanée d'anomalies -telles que des apparitions objets- souvent bénignes si elles sont corrigées rapidement. Le travail de Teddy consiste alors à les répertorier scrupuleusement, et à les rapporter à ses supérieurs.

Jusqu'au jour où une anomalie prend forme humaine : une jeune femme apparaît de nulle part sous les yeux de Teddy. C'est la plus belle chose qu'elle ait jamais vue et elle ne peut envisager de la voir disparaître. Pour la première fois de sa vie sage et sans relief, Teddy découvre quelque chose de fort, un sentiment extrême. Elle doit faire un choix. Avant que sa hiérarchie ne découvre l'existence de la jeune femme, elle décide de s’enfuir avec elle.

 

Le projet

En gros (si vous avez eu la flemme de lire le vrai résumé), The Infinite Loop raconte l’histoire de Teddy qui vit dans un futur lointain ou les voyages temporels sont communs. Ils entrainent la modification du passé et des conséquences sur le futur. Ces altérations entrainent des anomalies et c’est Teddy qui doit les répertorier. Tout va bien, jusqu’au jour où une anomalie prend forme sous les traits d’une jeune femme Ano. Envers et contre tous, Teddy décide de s’enfuir avec elle.

The Infinite Loop est une BD d'aventure et de science-fiction de 72 pages. L’histoire permet aux auteurs à savoir Pierrick Colinet et Elsa Charretier d’exprimer les inégalités envers les couples de même sexe de manière ludique. Il évoque les difficultés de s’épanouir et d’aimer librement ainsi que les obstacles pour y faire face.


Cette histoire est en création depuis un an mais cette année, les auteurs ont décidé de soumettre leur comic au financement participatif. Ce mode de financement et d’auto-publication leur permet une plus grande liberté artistique et d’être plus proche de leurs lecteurs en instaurant une réelle communauté. Pour les auteurs «  il est important que les gens partagent avec nous, et échangent entre eux »

Si cette histoire vous intéresse et vous intrigue, vous pouvez aller faire un tour sur la plateforme Ulule. En participant financièrement au projet, vous pouvez non seulement vous investir et contribuer à ce projet, et en échange plusieurs « cadeaux » vous sont offert en fonction de montant de votre participation.

Aujourd’hui, le projet a atteint les 5000€ nécessaires pour sa création. Mais les auteurs ont encore besoin de vous ! Avec 7500€, ils vous promettent de nouvelles surprises : 16 pages supplémentaires et une couverture peinte par Stéphanie Hans (illustratrice pour Marvel, Boom Studio, Flammarion)

Découvrez le projet en vidéo avec Elsa Charretier

 

The girl with the broken smile : une douce romance

Aujourd’hui, je vous livre un nouvel article littéraire consacré au livre : The girl with the broken smile de Kyrian Malone et Jamie Leigh.

Résumé :

Après une violente dispute avec son compagnon, l'agent Jennifer James fuit son appartement en plein milieu de la nuit et n'a d'autre choix que de demander de l'aide à son amie et collègue Emily. Cette dernière l'accueille sans la moindre hésitation malgré son attirance profonde envers elle.


Ma critique :

Il s’agit une nouvelle fois d’un roman saphique signé Kyrian Malone et Jamie Leigh et dispo sur Steditions, mettant en scène les personnages Jennifer James « dit JJ » et Emily Brewter. Ces personnages semblent inspirés de la série Esprit criminels mais rassurez-vous, aucun besoin d’aimer ou même connaitre la série pour adorer ce livre !

Ce livre nous plonge dans la romance entre deux femmes, Emily est homosexuelle est attirée par sa meilleure amie (à savoir JJ) depuis qu’elle la connait, alors que JJ est une femme hétérosexuelle avec un enfant. Mais comme tout ne se passe pas toujours comme on l’imagine, JJ va se découvrir peu à peu des sentiments envers Emily malgré que cette dernière soit en couple avec Elisha.

Au début de ce livre, on découvre les répercussions de la révélation de l'homosexualité d’Emily à JJ. Cette dernière, bien qu’hétérosexuelle va s’interroger sur les sentiments qu’elle peut éprouver et se poser de multiples questions (« Est ce qu’elle est attiré par moi ? Et moi ?...). Ce livre met en avant que l’amour est avant tout une question de bien-être, de confiance et de découverte entre deux êtres et non de sexualité.

A la fois penché sur le questionnement de la femme hétérosexuelle et la remise en question de ses sentiments, ce livre nous apporte aussi la vision d’Emily. Est-ce qu’elle peut risquer l’amitié de Jennifer pour un sentiment qui ça se trouve ne sera pas réciproque ? Quelles seront les conséquences ?

Emily nous rappelle toutes les fois ou des femmes douces ont pu éprouver des sentiments pour une hétero, et ça arrive plus souvent qu’on ne voudrait ! On souffre avec elle des sentiments inavouées mais on découvre avec elle et on aime tous les signes, les contacts de JJ à son égard, car cela nous rappelle forcément l’une de nos histoires. Ce livre dégage donc un sentiment de vérité, de curiosité et de profondeur des sentiments. JJ va se retrouver tiraillée entre ses obligations professionnelles,  sa famille et ses désirs. Et en parlant désirs /!\ spoilers /!\  les scènes de sexe sont bien ecrites et plus appronfondies, détaillées que celles dans La reine et la voleuse, ma précédente lecture. Préparez vous à avoir chaud Clin d'œil

En outre, ce livre nous permet de découvrir l’univers du FBI, d’enquête policière (notamment en lien avec l’homosexualité) même si cela se fait de façon rapide et en second plan de l’histoire. Les faits, les actes, les interrogations et les résolutions lors des enquêtes semblent réelles et nous amènent directement dans cet univers carcéral et judiciaire.

Ce livre traite également en fond d’un autre sujet : celui de la violence faite aux femmes. Le sujet est abordé d’une façon réaliste et amène des conséquences tant au niveau personnel que professionnel dans la vie de l’héroïne JJ. On aborde également le sujet du coming-out sur le plan professionnel avec la situation d’Emily même si ce n’est absolument pas traité de façon approfondie mais plus comme un aspect « bonus » voir indirect. (Ca se trouve, je suis d’ailleurs la seule à percevoir cet aspect dans le livre)

The girl with the broken smile

En conclusion, ma lecture de ce livre est très positive. La lecture et l’écriture sont fluide, rapide (même sur un ordinateur) et on est absorbé par l’histoire et le développement relationnel entre les deux héroïnes.

Au moment où l’on croit que tout va bien et qu’elles vont établir leur relation dans le meilleur des mondes possibles, BOUM bouleversement dans leur vie et c’était un aspect du livre super intéressant. A chaque moment, j’ai voulu connaitre la suite de l’histoire et encore maintenant, je veux savoir comment va se finir cette intrigue. En effet, le livre est laissé sur une fin ouverte et si je dois établir un point négatif ce serait celui-là : ne jamais savoir comment Emily a pu entreprendre ces démarches et aider JJ à échapper à Bellevue de façon si simple.  Y aura-t-il une suite ou non, question en suspens !

Bref, de la romance, de l’enquête et des rebondissements, ce livre est à découvrir pour un plaisir sans limite ! Je l’ai fini en une soirée donc sachez que vous allez rapidement succomber ! 

La reine et la voleuse : une fiction SwanQueen

Aujourd'hui, j'ai décidé de vous parler de ma dernière lecture : Il était une fois la reine et la voleuse. C'est un roman de Kyrian Malone et Jamie Leigh qui met en scène le couple Emma et Régina de la série Once Upon a time. Mais pas que ! Découvrez le résumé et ma critique.

 

Le résumé

Un soir de pluie sur une route à la sortie de Boston, Emma rumine sa colère envers sa petite amie qu'elle vient de trouver au lit avec une autre. Le pied sur l'accélérateur, elle perd le contrôle de son véhicule et c'est l'accident. Quand elle se réveille, sa voiture encastrée dans un arbre, plusieurs hommes entourent son quatre-quatre armés d'épées, d'arbalètes  et de lances. Est-elle en train de rêver ?

Mon avis

J’ai vraiment beaucoup aimé ce livre. L’histoire est bien rythmée, bien écrite et on peut l’aimer, la comprendre meme sans connaitre et suivre la série Once Upon a time. J’ai vraiment dévoré ce livre et je l’ai fini en deux jours. On est plongé dans plusieurs points de vue de personnages meme si l’histoire principale reste centrée sur Emma et Régina. Peu à peu, on découvre leurs personnages, leur passé et les comportements et psychologies ainsi que les relations entre eux.  Autre point positif, c’est que même sans shiper les deux femmes dans la série, on s’attache au couple et à leur histoire. On suit l’évolution d’une vraie rencontre entre deux êtres. Les scènes d’amour sont bien écrites et pas du tout crues contrairement à ce que je pensais en lisant d’autres critiques du livre. C’est écrit dans un ton très juste et très réaliste.

On peut remarquer quelque petits clin d’œil au vu de la série avec notamment l’arc de Robin des bois, ou le caractère séducteur de Crochet.

En outre, dans ce premier tome, on retrouve de nombreux personnages de la série (comme Belle, Rumplestiskin, Blanche Neige) mais aussi d’autres personnages de contes de fée comme Cendrillon. Le livre n’est donc pas uniquement issu de la série, comme un spin-off ou une histoire parallèle mais bien une histoire à part entière.

Comme une critique l’exige si je dois citer des points négatifs, je relèverais surtout le prix de ce livre qui s’élève aux alentours de 30€ avec la livraison, et lié à l’auto-édition. En effet, le livre est produit par les éditions lesbiennes Steditions qui auto-publie des livres papiers ou e-books. Lors de la 1ere commande, vous bénéficiez de 15% de réduction alors profitez-en pour acheter les livres qui vous plaisent.  Pour ma part,  j’ai eu les frais de livraison gratuit donc j’en ai profité mais pas assez car j’ai déjà envie de me commander le 2nd tome mais le prix me retient quelque peu. 

Autre point, à certain moment, je me suis un peu mélangé avec les personnages à savoir, quel personnage était acteur à tel moment de la scène. Parfois, il aurait fallu une petite précision en indiquant le prénom du personnage et pas seulement « elle » parce qu’avec deux filles en perso principale, ca peut se mélanger. Cependant, cela restait rare, car l’écriture est fluide et simple.


Au début de ma lecture, j’étais un eu en mode « non mais c’est trop écrit comme une fanfiction » mais au final, je me suis complétement retrouvé dans l’action et je n’ai pas été choquée par l’écriture bien au contraire.

Enfin, un point qui peut être autant négatif que positif : l’absence de chapitre. Ce point m’a un peu troublé dans ma lecture au début mais au final je trouve que c’est un bon moyen de ne jamais d’arrêter de lire. La preuve : j’ai fini le lire en 2 jours tellement passionnée par l’histoire !

En résumé, c’est un livre à lire absolument pour les amateurs du SwannQueen, d’histoires douces ou simplement d’histoires d’amour. Et le mieux pour cela, c’est que le livre soit disponible dans une librairie ce qui éviterais le prix trop élevé !  A la fin d’un livre, le plus important est de savoir si on veut connaitre la suite et pour celui-là ; la réponse est OUI !