forum des images

Compte rendu Les Webseries à SeriesMania

Mardi soir, on a assisté à la projection Web série de Séries Mania. On a donc pu découvrir de nouvelles web-séries, de genre variés : réalisme, science fiction ou comédie. Quelques unes nous ont laissés perplexe, d’autres nous ont intrigués, mais ce qu’on a retenu, c’est surtout les websérie évoquant la douceur ! Voici le résumé ! Vous en trouverez surement une à votre gout !

Féminin/Féminin

On vous en parlait il y a quelque temps déjà sur le site. Notre avis général ne change pas, le synopsis non plus. Vous pouvez retrouver notre article complet ici !

Féminin/Féminin évoque la vie quotidienne et les amours d'un groupe d’amies lesbiennes. Chaque épisode se centre sur un personnage en particulier (le premier est consacré à Léa) ce qui  nous amène à connaitre les amours, les problèmes et les questionnements philosophiques de chacun des personnages.

Le point positif, c’est vraiment la projection sur grand écran. Voir des filles douces s’embrasser pendant le générique ou pendant la web-série,  mes feelings en ont pris un coup ! Après ça, je veux absolument un marathon ou un film sur The L Word !

 

The hinterlands

A moitié documentaire et comédie musicale, cette web série mêle fiction et documentaire en traitant du sujet du harcèlement et homophobie à l’école. Le premier épisode diffusé à SériesMania introduit le personnage principal de ce show Paul. Paul est passionné de physique/astronomie, à l’écart de ses camarades et gay. Il subit les violences et insultes de ces camarades. Dans ce premier épisode, il retrouve trois autres élèves, qu’on suppose aussi marginaux avec lequel il interprète la chanson Killing Me.  Cette websérie a reçu plusieurs nominations de l’Académie internationale de la Web –TV dont meilleure série dramatique.

On aime le mélange de genre original entre fiction, comédie musicale et documentaire. On aime pas la manière de filmer Selfie ni l’abscence de sous-titre lors de la projection à Série Mania. Par contre, on retrouve les sous titres sur Youtube !

 

On habite au 65

Cette websérie raconte les aventures de trois hommes Jean, Jérome et Yannick qui habite sous le même toit et partage avec nous leurs histoires. C’est une web série comique de 3min. Mis à part ces trois copains, on retrouve d’autres personnages : Camille et Sarah, Mathias ou encore Arnaud et Antoine. Dans cette websérie, on retrouve Arnaud Cosson, qui était un humoriste phare de l’émission On ne demande qu’a en rire.

A série mania, les trois premiers épisodes ont été projetés, dont l’Araignée Homme. Pourquoi mon attention est portée sur celui-ci ? Car il est bien évidemment question de douceur ! Voici le pitch de cet épisode : "Deux hommes sont en couple depuis longtemps lorsque l’un d’entre eux se transforme en Araignée-Homme. On découvre alors les avantages et inconvénients d’avoir quatre bras et des moments confession intimes avec ce couple improbable." Bref, un moment sympa devant ce court épisode 

On aime l’humour décalé de cette web série, idéal pour un bon moment sans se prendre la tête !

 

 Les textapes d’Alice

Cette websérie raconte les histoires d’amour d’Alice, une trentenaire web-addict. Elle drague sur Adopte-un-mec , se fait larguer sur Twitter et ses amis commentent sa vie par Facebook Messenger et sms. Dans ses amies, on trouve notamment Clara, la lesbienne de cette web-série.

Bref, de bons moments devant ces petits épisodes 3min 30 ! Entre sms, tumblr et twitter, on retrouve des situations qui nous font penser à nous. Elle est diffusée en partenariat avec France télévision et Studio 4.0

Alors vos avis sur ces nouvelles web-série ? Laquelle vous donne le plus envie ? On attend vos réactions sur Facebook, Twitter ou en commentaire !

Compte rendu de la soirée LOOKING, retour sur une soirée très discutée

Bonjour,

Comme vous le saviez sûrement, Wankydays et moi avons été à la soirée LOOKING dans le cadre du Festival Series Mania au Forum des Images à Châtelet.

 21061065 2013112615153025 jpg r 640 600 b 1 d6d6d6 f jpg q x xxyxx

La soirée était composée de la projection des trois premiers épisodes de la saison 1 ainsi que d’un débat autour de la série.

 

Mon petit avis sur les trois premiers épisodes :

J’ai beaucoup aimé, on s’identifie facilement aux personnages tout simplement parce que ce sont des gens normaux avec des histoires/des problèmes qu’on peut nous-même rencontrer ; pour moi, c’est ce qui constitue la force de la série. Elle reste simple et réaliste et nous le prouve dès les premiers épisodes.

Grand fan de Jonathan Groff, on y découvre un acteur fabuleux qui peut faire + que de pousser la chansonnette. Il est naturel. Le reste du casting est assez bon, on tombe forcément dans le cliché mais c’est normal : trouvez-moi une série où il n’y a aucun cliché ? Le cliché est une partie intégrante des séries TV.

 21061061 2013112615141834 jpg r 640 600 b 1 d6d6d6 f jpg q x xxyxx

22h. Heure du débat, une masse de personnes se lèvent et quittent la salle. Le débat était très intimiste en fin de compte. Sylvain ZIMMERMANN, chef du service Culture à Têtu, et Romain BURREL, journaliste chez Têtu également, prennent les micros et débutent le débat avec la salle.

 

Le débat s’ouvre sur une critique assez négative disant que la série ne porte que sur le cul. Monsieur Burrel explique que ce n’est pas le cas, que tout cela venait naturel. La série porte sur la vie de trois homos et par conséquent, il était normal qu’il y ait du cul, le sexe fait partie de la vie des gens et est très présente dans les séries TV. Il continue son argument en précisant que selon ses dires, dans la série Girls (également diffusé sur HBO), il y avait 10 fois + de cul, il qualifie la série de sage comparé à Girls.

Le genre de la série a pour objectif de nous donner une certaine vision de la société et c’est le cas pour chaque série.

Le rythme de la série a été très critiqué. D’après Burrel, il est lent mais ceci est une force pour la série car cela nous permet de voir l’évolution distinctement des personnages, cela les rend encore plus attachant. Néanmoins, on espère que la saison 2 sera plus rythmée car les 8 épisodes de la saison 1 posent les bases.

 

1517543 550922284998457 1551844633 n

Looking a vocation à toucher tout le monde, c’est-à-dire, les créateurs voulaient donner une vision différente des doux. Dans la série, les personnages sont gays et les acteurs aussi (du moins pour la plupart) et pourtant, Looking cherche à viser un public plus large, hétéro comme homo ; ceci a été considéré comme étant un pari risqué pour HBO. De toute évidence, la série n’est pas là pour remplir des quotats.

Plusieurs fois, il a été dit que Looking était davantage réaliste, on voit les personnages au travail, en soirée, cela appuie sur le côté réaliste des choses.

La série est un bel exemple de l’évolution des gays au fil des années. En effet, cela montre que le rapport des gens à l’homosexualité a changé ; ils sont davantage acceptés aujourd’hui. Le sujet est moins « tabou ». 

21061060 2013112615141809 jpg r 640 600 b 1 d6d6d6 f jpg q x xxyxx

Ce qui a été souligné comme point positif dans Looking, c’est le rire et l’autodérision. Toutefois, un gros défaut a été dit, la série n’a pas de caractère politique, d’autant plus que le mariage pour tous est encore tabou. Il aurait été préférable qu’il y ait une connotation politique dans la série.

Autre point un peu discuté : le manque de femme dans la série. Mis à part, la colocataire d'un des personnages, on ne voit presque aucun personnage féminin dans Looking. Cependant, la premiere saison est axé sur les personnages principaux,  un personnage féminin pourrait donc arriver au cours de la saison 2. Peut etre Lea Michele qui a fait part de son envie d'intégrer la série au coté de son meilleur ami : Jonathan Groff.

22h45. Le débat se termine sous les applaudissements du public. Looking a fait l’objets de critiques négatives comme des critiques positives. La salle est partie mitigé. Il ne reste plus qu’à voir ce que va donner la saison 2 sur HBO en 2015. Looking est encore inédit en France.

 

(Re)Découvrez le trailer de la première saison :