film

MAESTRO, un chef d'oeuvre estival !

Hello hello !

Aujourd’hui, en cette fin août, j’aimerais vous faire part de mon coup de cœur ciné de l’été. Il s’agit d’un film français : MAESTRO.

 

Porté par Pio Marmai (« Le Premier Jour du Reste de ta Vie », « Un Heureux Evènement ») & Michael Lonsdale (« Des Hommes et des Dieux », « Agora »), le film parle notamment de la rencontre entre un jeune acteur qui tente de percer dans le cinéma et un réalisateur âgé qui monte un film sans budget. Réalisé par Léa Fazer (« Ensemble, c’est tout », « Notre Univers Impitoyable », « Cookie »),  ce petit film français est à la fois attachant et méchamment efficace. Cela montre qu’en persévérant dans son travail, on peut réussir.

 

De la réalité à la fiction

Derrière ce film se cache une histoire des plus incroyables. Maestro est un film tiré de faits réels. En effet, ce film est la reproduction cinématographique de la rencontre entre le jeune Jocelyn Quivrin et le réalisateur Eric Rohmer. C’est Quivrin qui a écrit le scénario avec Léa Fazer, à la finalisation du script, le jeune comédien décède dans un tragique accident de moto en 2009. Léa Fazer a d’abord décidé d’abandonner le projet avant de le poursuivre en hommage à son ami proche.

 

Pourquoi Maestro sur le Monde est DOUX ?

L’une des personnages interprétée par la superbe Alice Belaïdi (« Workingirls »,  « Sous les Jupes des Filles ») est douce et va tenter de séduire le personnage féminin principale jouée par Deborah François (« Populaire »,  « Un Beau Dimanche », « Zarafa »).

 

Voici ma (petite) critique de ce qui est pour moi un chef d’œuvre :

« Honnêtement, c'est pour le moment, le meilleur film de l'année. Il démontre exactement le pourquoi j'ai envie de travailler dans ce milieu. Je veux écrire des films comme ça. J'ai été subjugué. J'en perd mes mots. »
10/10

 

Découvrez la bande-annonce : 

Lecture d'été: Nos Etoiles Contraires

Durant le début de l'été j'ai eu l'occasion de lire un livre vraiment beau, que j'aimerais partager avec vous.

Ca ne traite pas de la douceur, certes, mais je suis certaine que vous apprécierez tout autant car douceur ou rugosité n'est pas important ici. Parce que l'histoire pourrait concerner des doux, l'importance n'est pas là, c'est la maladie, l'amour et la vie qui sont au centre du récit. En ces jours pluvieux, vous aurez sûrement le temps de vous rendre dans la librairie la plus proche ou dans la bibliothèque municipale pour vous le procurer: je parle évidemment du best-seller Nos Etoiles Contraires (ou The Fault is in Our Stars) de John Green. Ca fait un moment que ce livre fait le buzz sur les réseaux sociaux, tout le monde ne parle que de ce bouquin depuis des mois et le 22 août prochain, l'adaptation cinématographique sortira dans les salles françaises.

nos étoiles contraires

L'histoire de ce roman sans vous spoiler parle d'un bout de la vie d'une jeune fille de 16 ans, Hazel Grace Lancaster atteinte de cancer. Elle rencontre Augustus Waters qui est en rémission depuis un an de son ostéosarcome (qui est une forme de cancer rare). On partage dans ce livre un petit bout de la vie de la jeune Hazel qui est sans doute le meilleur moment de sa vie.

the fault is in our stars

C'est un récit sur la maladie, l'amour, la vie, l'espoir, la mort... Il illustre la vie au rythme cancer où chaque moment est vécu comme si c'était le dernier car il peut l'être.

okay okay

Il n'y a aucun élément superflu, toute la narration met en place l'histoire. On ne peut pas s'empêcher de s'attacher aux différents personnages. On peut sentir au court du roman de l'humour cynique de la narratrice, elle est très réaliste et quelque fois défaitiste, mais c'est sa façon d'accepter les choses, alors nous lecteurs, on accepte ça également.

Beaucoup de choses dans Nos Etoiles Contraires semblent injustes on se dit 'Merde, ce ne sont que des enfants, ils connaissent déjà la souffrance, la maladie et la mort... Ce n'est pas juste! Ce n'est pas comme ça que ça devrait être!'. Mais la vie n'est pas toujours parfaite mais elle continue et on doit faire avec et se battre pour vivre le temps de vie qu'on a ou espérer avoir un sursis.

metaphor

J'ai pleuré durant les 50 dernières pages. Parce que c'est triste, qu'on ne peut rien faire, et toute la frustration, l'impuissance qu'on ressent face à ce qui se passe ne peut passer que par les larmes (enfin c'est comme ça que je l'ai vécu). C'était tellement difficile à lire que j'ai dû faire une pause dans ma lecture. Trop d'émotion d'un coup. Mais pas de mélodrame, non, c'est de la tristesse authentique qu'on a déjà tous vécu en perdant quelqu'un qui nous était proche. Sans forcément connaître le quotidien de la maladie (car le quotidien nous est raconté dans le livre si on ne l'a pas vécu irl), on a tous déjà perdu une personne qu'on aimait et qui est partie trop tôt. On sait qu'en lisant ce livre, on n'aura pas d'happy ending, la mort est partout du début à la fin. Mais on a l'espoir que les personnes gagnent tous un sursis sur leur temps de vie.

gus et hazel

Ce livre montre beaucoup de choses de la vie, l'auteur amène les lecteurs à relativiser sur notre propre existence. Nous allons tous mourir un jour, certains meurent malheureusement plus tôt que ce que l'on souhaiterait. Mais la vie n'est pas une machine à exaucer les voeux. Seulement, on peut vivre au maximum la vie qu'on a, qu'elle soit courte ou non, il faut profiter au maximum de chaque instant qu'on passe avec nos proches.

infinites

Inutile de vous dire ce que j'ai pensé du livre, vous aurez sûrement compris que je l'ai adoré. L'auteur dit les choses telles qu'elles sont, on sait ce qui se passe, soit on l'ignore et on se laisse surprendre à la fin, soit on se prépare psychologiquement à supporter ce qui va suivre.

J'ai maintenant juste hâte de voir l'adaptation au cinéma, parce que je pense qu'Ansel Elgort colle parfaitement au personnage d'Augustus Waters et j'attends d'assister à la performance de Shailene Woodley en Hazel, mais je ne pense pas être déçue! De plus on retrouve dans la BO du Birdy et du Ed Sheeran... Difficile de faire mieux...

Boys Like Us, la rentrée sera douce au cinéma !

Bonjour bonjour,

Aujourd’hui, encore un petit film à l’honneur sur Le Monde est DOUX ! Il s’agit de Boys Like Us !

 

Eh oui un nouveau film doux est aujourd’hui disponible sur le site malheureusement le film ne sort que le 3 septembre 2014. Oui, nous avons encore le temps. Il est réalisé par Patric Chiha, avec en tête d’affiche le trio d’acteurs Florian Carove, Raphaël Bouvet, Jonathan Capdevielle (un magnifique trio par ailleurs, attention aux hormones ;).

 

C’est l’histoire de trois amis (Rudolf, Gabriel & Nicolas) 100% doux qui se retrouvent dans les montagnes autrichiennes, perdus. Ils vont alors faire le point sur leur vie, en amitié comme en amour.

J’ai vraiment hâte de découvrir ce film, non pas parce que c’est doux mais justement ce sont trois amis qui sont à un tournant de leur vie, en étant trentenaires. C’est une situation à laquelle on peut tous s’identifier, quelque soit notre age, moi le premier. On a tous un moment où l'on se pose des questions sur nous, notre situation. Je serai curieux de voir comment s’est montré & écrit. Quand j’ai lu le synopsis, j’ai pensé à Looking haha.

Une avant-première parisienne du film est prévue pour demain soir  en présence de l’équipe du film.

 

Aucune bande-annonce officielle n’est sortie, voici un extrait du film : 

L'inconnu du lac, nouveau film doux !

Bonjour, bonjour !

Et aujourd’hui, je reviens avec un nouveau film doux français cette fois : L’inconnu du lac !

 

Vous pourriez croire que tout est dit dans le titre et non. Ce film retraçant l’histoire d’un jeune homme (Franck) qui tombe amoureux d’un homme dangereux (Michel)  lors d’un été. Malgré les risques pour sa vie, Franck développera des sentiments forts. Les deux hommes vivront une histoire passionnelle pas sans risques.

 

Ce film mêlant drame, enquête et passion a d’abord été présenté au Festival de Cannes en 2013 dans la catégorie « Un Certain Regard » où il reçut le prix de la meilleure mise en scène. Quelques mois, le film refait surface à la célèbre cérémonie des Césars (cérémonie réunissant le meilleur du cinéma français) en février dernier. Malgré ses 8 nominations (meilleur réalisateur pour Alain Guiraudie, meilleur film, meilleur acteur dans un second rôle pour Patrick d'Assumçao, meilleure photo, meilleur son, meilleur scénario original et enfin meilleur montage), le film reçut le césar du jeune espoir masculin pour le jeune Pierre Deladonchamps.

 

Je n’ai pas eu l’occasion de voir le film mais c’est prévu prochainement, dans mon école, il a une certaine notoriété très positive.

Si vous le voyiez avant moi, dîtes moi ce que vous avez pensé ! Comme à mon habitude, je ferai ma critique après le visionnage du film.

 

Découvrez la bande-annonce : 

Et si vous découvriez la douceur Sous les Jupes des Filles ?

Bonsoir, bonsoir !

On est mercredi, c’est synonyme de cinéma ! Aujourd’hui, j’ai voulu vous parler d’un film 100% féminin, sorti la semaine dernière : Sous les Jupes des Filles !

 

Quel titre bien curieux.... Attention douceur & rugosité en vue !

En effet, le film traite de l’histoire de 11 femmes au printemps 2013 qui voient leur vie remise en question ! Un film à chorale réunissant un énorme panel d’actrices, plus sexy les unes que les autres. Nous pouvons retrouver dans les salles obscures Vanessa Paradis, Laetitia Casta, Alice Taglioni, Alice Benaïdi, Marina Hands, Géraldine Nakache, Audrey Fleurot, Isabelle Adjani, Julie Ferrier, Audrey Dana & Sylvie Testud dans le même film !

 

Je vous parle de ce film car hier j’ai lu une interview de Geraldine Nakache qui confiait que son personnage était douce (avec celui interprétée par Alice Taglioni). Un couple 100% magnifique. J’ai déjà hâte de découvrir ça !

Je n’ai pas encore eu l’occasion de le voir, planning très chargé en ce moment mais dès que je l’aurai vu, je vous partagerai ma critique. Je n’ai reçu qu’un seul retour et celui-ci était négatif malheureusement. Vous savez, pour se faire sa propre opinion, il faut y aller et vérifier par soi-même.

 

Voici la bande-annonce : 

Clouds of Sils Maria !

En ce jour férié, synonyme d'encore un peu de repos et de détente, je vous invite à découvrir un film prochainement dans les salles : Clouds of Sils Maria !


À 18 ans, Maria Enders (Juliette Binoche) incarne Sigrid, une jeune fille ambitieuse qui fascine et conduit au suicide d’une femme plus âgée, Helena. Cette pièce fait de Marie Enders une comédienne française connue internationalement. Lors d’une remise de prix à Zurich, Wilhelm Melchior, l'auteur et metteur en scène de cette pièce meurt subitement avant la cérémonie. Un metteur en scène propose à Maria Enders de reprendre cette pièce en interprétant le personnage d'Helena. Elle accepte après une longue hésitation et part travailler son rôle dans l’ancien chalet de Melchior en Suisse avec son assistante Valentine (Kristen Stewart).

Face à elle, Valentine se révèle être une superbe partenaire. Plus elle lui donne la réplique et plus Maria l’envisage dans le rôle de Sigrid. Au cours du temps, leur relation évolue vers quelque chose de plus troublant et la confusion s’installe entre les deux femmes.  Entre la pièce et la réalité, les deux se mêlent lors de leur séjour à l’écart de tous.  

Mais lorsque Maria découvre le visage de la véritable Sigrid (Chloë Grace Moretz), c’est la désillusion. Jo-Ann Ellis est la star des ados américaines et la coqueluche des médias et des paparazzis.

Ce film signé Olivier Assayas (L’heure d’été, Après Mai) a été présenté au festival de Cannes. Il était en compétition pour la Palme d’or, remporté par le film Sommeil d’hiver.

De par la naissance d’un triangle amoureux entre trois actrices de talent, ce film risque de se révéler comme un véritable bijou du cinéma. En outre, il permet à Kristen Stewart de se détacher de son rôle d’ado dans Twilght et fait naitre une sexyness ultime avec son style intellectuel.

La sortie nationale du film est prévue pour le 20 août, en attendant, retrouver la bande annonce.


Lecture du soir: Struck de Chris Colfer

Vous connaissez tous Chris Colfer aka Kurt Hummel (ou le mec le plus gay d'une série déjà très douce) dans la série musicale américaine Glee dont la saison 5 s'est finie il y a quelque temps.

Chris Colfer

J'ai souhaité lire son fameux livre Struck qui a été adapté au cinéma et que je n'ai pas vu. Tout le monde m'en avait parlé et je voulais me faire une opinion. Je l'ai lu en français et non en version originale parce que c'est ce que j'avais sous la main et qu'en France on a des traducteurs qui valent ce qu'ils valent, c'est déjà ça...

struck

J'éviterai de vous spoiler mais pour résumer : un jeune garçon outsider intelligent, grande gueule et très prétentieux est frustré de vivre dans sa ville paumée Clover. Pour quitter sa ville et réaliser ses rêves de devenir un grand journaliste new-yorkais très reconnu, il doit intégrer une grande fac de journalisme et pour cela présenter un dossier en béton pour sa candidature à l'université.

still struck

Que ce soit dit dès le début: ce livre est bourré de clichés. Mais justement, l'auteur en joue, tout dans cette ville est clichée, les personnes rentrent toutes dans des catégories avec chacun une personnalité très précise.

Du coup le livre se lit facilement, peu de moments subtiles, tout est assez prévisible ou un peu absurde qu'on en devient aussi frustré et blasé que le héros, Carson.

Au début j'ai eu beaucoup de mal à accrocher, je trouvais le personnage trop prétentieux, agaçant, trop ambitieux et hautain. Mais au final on s'attache beaucoup à lui et on se reconnaît dans sa personnalité et son insolence. Il m'a fait pensée au dicton : vise la Lune comme ça au pire tu tombes dans les étoiles. Ce livre c'est un peu ça. Il y a des punchlines très fortes et belles, mais cependant la fin m'a terriblement déçue... J'ai trouvé que c'était céder à la facilité, et c'est dommage.

C'est un livre vraiment pour ado et qui crie: croyez en vos rêves et faites tout pour qu'ils se réalisent, même dans le trou pommé du monde, c'est possible d'y parvenir.

Le style littéraire est adapté à la lecture jeunesse, pour adolescents, il n'y a pas d'effet littéraire, peu de sous-entendus subtiles, tout est fait pour que le lecteur ne soit pas perdu et qu'il cerne les personnages.

Une citation m'a particulièrement marquée (p.224): « Les jeunes et les rêves sont comme des bébés tortues sur une plage. Les oeufs éclosent et elles doivent se précipiter vers l'eau avant de se faire bouffer par les oiseaux. Nous avons tous les yeux rivés sur l'eau, mais il n'y a que quelques bienheureux qui y arrivent sans dommages. La vie a ses façons de fondre sur nous et de nous piquer les forces et les espoirs qui nous motivent ».

Tout le livre est rempli de citations dans ce genre assez ludiques.

En bref c'est pas un chef d'oeuvre littéraire mais il se lit vite et facilement, parfait pour accompagner votre nouveau bikini sur la plage pour lézarder au soleil.  

De la douceur chez les X-Men !

Hello hello !

Article un peu spécial. Je vais vous parler du film X-Men Days of Future Past !

Vous devez vous demander pourquoi je parle d’un film Marvel qui n’a rien de doux vu comme ça. Je l’ai vu récemment ayant beaucoup aimé le film, j’ai décidé de vous en parler. Les acteurs doux, Ellen Page & Ian McKellen, font parti de la distribution du film.

De quoi parle ce nouveau volet de la plus célèbre saga sur nos mutants préférés ? C’est une assez bonne question puisque j’ai eu beaucoup beaucoup de mal à comprendre en tout honnêteté. Je vous laisse avec le synopsis d’allociné : Les X-Men envoient Wolverine dans le passé pour changer un événement historique majeur, qui pourrait impacter mondialement humains et mutants.

En fait, le synopsis d’allociné est très réducteur et très simpliste mais bon yolo.

Ma petite critique : Ahhhh c'était bien ! Par contre histoire trop complexe, j'ai pas beaucoup compris... La 3D inutile... Qu'est ce que ça fait du bien de tous les retrouver ! ça vaut un 08/10.

 

Ellen Page, souvenez vous, c’est l’actrice qui a été révélé par le film Juno de Jason Reitman, elle a également tourné avec Christopher Nolan dans Inception. Il y a quelques mois, elle a révélé publiquement son homosexualité à travers un discours fort et exemplaire. Le Monde est DOUX  y a consacré tout un article, d’ailleurs, retrouvez le ici.

Ian McKellen quant à lui, est très connu pour son rôle de Magneto dans la saga X-Men. Il a joué dans plusieurs films notamment Da Vinci Code en 2005 ou bien la trilogie du Seigneur des Anneaux dans le rôle du sorcier Gandalf. L’acteur soutient activement la communauté LGBT, il est lui-même ouvertement doux.

 

Retrouvez la bande-annonce de X-Men Days of Future Past :