BD

L'homosexualité dans les BD

Pour ce nouvel article, j'ai eu envie de vous faire découvrir les personnages gays et lesbiens, que vous connaissez ou non dans le milieu des bandes dessinées !

Le début de la BD lesbienne

Dikes to Watch out For (ou Lesbienne à suivre en Français) est une bande dessinée américaine écrite par Alison Bechdel de 1983 à 2008. Cette BD reflète la vie de femmes homosexuelles aux origines ethniques aussi diversifié que leurs apparences physiques. Cette BD a abordé de nombreux thèmes qui ont fait débat dans la société comme l’amour entre femmes, le coming out, l’hétéro-sexisme ou encore l’homoparentalité. C’est l’une des premières BD ouvertement lesbienne aux Etats-Unis.

En France, on trouve la bande dessinée Les Marsouines qui met en scènes des femmes qui aiment les femmes dans leurs vies quotidiennes autour de discussions amicales ou amoureuses.

 

L’homosexualité avec Marvel et DC. Comics

C’est en Avril 1979, dans le comic Uncanny X-Men numéro 120 qu’apparait pour la première fois Véga (ou Northstar), alias Jean Paul Baubier, le premier personnage gay dans X-Men.

Manifestant ses pouvoirs à la puberté, Jean Paul est recruté par James McDonald Hudson pour devenir un super agent du programme du gouvernement canadien : Alpha Flight. Tout au long de la série Alpha Flight, des allusions à sa sexualité sont évoqués, mais le super-héros ne fait son comig-out qu’en 1992, dans l’histoire écrite par Scott Lobdell (album numéro 106) après avoir trouvé un enfant abandonné atteint du SIDA.

 

Son personnage fait des apparitions dans les cross-overs de New X- Men et Uncanny X- Men. Dans Uncanny X-Men, le Professeur Xavier l’invita à faire partie des X-Men en lui demandant de former les jeunes mutants. On lui découvre alors une intrigue amoureuse–non partagée- avec l’un de ses collègues Bobby Drake, alias Iceman. En 2009, après de multiples aventures, avec le Shield, Wolverine et dans les limbes,  il réapparait aux côtés de son petit-ami et futur mari Kyle. (Uncanny X-men n°508)

 

Niveau fille, vous devez surement déjà connaitre Batwoman !

Son personnage original apparait dans Détective Comics n°233 en 1956.  Son incarnation moderne (2007) est Kate Kane, une batwoman moderne lesbienne. Après la mort sa mère, Kate intègre les Marines pour plaire à son père, mais elle est outée et exclue de l’armée. Elle retourne à Gotham et se décide à combatte le crime, c’est elle qui opère lors de l’absence de Batman lors de l’Infinite Crises ! C’est lors de ces interventions et de l’enquête qu’elle rencontre sa future petite amie : Renee Montoya, une officière de police.

La bande dessinée Runaways parue chez Marvel, raconte l'histoire d'un groupe d'adolescents qui fuient leurs parents, membre d’une organisation criminelle: Pride. Dans la bande, on trouve Karolina Dean, alias Lucy in the Sky, à la fois extraterrestre et lesbienne. Elle entretiendra une relation compliquée avec Xavin, un personnage de race Skrull pouvant prendre une forme masculine ou féminine.

La bande dessinée Authority nous dévoile un autre couple homosexuel avec les personnages de Midnighter et Apollo. The Midnighter possède un masque et costume noir, similaire à Batman. Grâce aux implants de son cerveau, il peut anticiper les coups de ses ennemis, ce qui en fait un adversaire redoutable. A l’image de Superman, Apollo est capable de voler et possède une force et résistance illimitée.  Ils sont membres de l’équipe Authority qui intervient à l’échelle planétaire pour éviter des destructions de masses comme des métropoles ou des pays.

Enfin, dans le comic Young Avengers, deux personnages, crées par Allan Heinberg forment un couple ouvertement gay : Hulking et Wiccan.

 

Adaptation cinématographie

Je finirais par la bande dessinée à laquelle j’espère vous n’avez pas échappé : Le bleu est une couleur chaude. Cette BD écrite par Julie Maroh a été adapté au cinéma sous le titre La vie d’Adèle. On découvre l’histoire d’amour entre Emma et Clémentine à travers les mots d’un journal intime. La fin de cette BD diffère totalement de l’adaptation au cinéma, c’est une BD pleine de tendresse, de passion et de sentiments, mais triste aussi que je vous invite à découvrir.

 

 

The Infinite Loop, une douceur venue du futur

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler d’une bande dessinée douce, issue d’un projet participatif et qui sera bientôt disponible en magasin : The Infinite Loop

L’histoire

Teddy a une vie parfaite. Fonctionnaire, elle vient d'un futur lointain, d'un monde où les Hommes ont abandonné les contacts humains et les sentiments amoureux, et où tous les objets nécessaires à son épanouissement personnel sont disponibles dans le supermarché du coin. Il n'y a plus d'enjeux, plus de haine, et plus d'amour. Tout est neutre. Mais le monde est enfin apaisé et comblé.

Les voyages temporels sont devenus communs, mais sont toutefois réservés aux gouvernements. Seules exceptions, les enfants des classes supérieures se permettent de voyager dans le passé et s'amusent à modifier les grands moments de l'Histoire. Ces altérations entraînent l'apparition instantanée d'anomalies -telles que des apparitions objets- souvent bénignes si elles sont corrigées rapidement. Le travail de Teddy consiste alors à les répertorier scrupuleusement, et à les rapporter à ses supérieurs.

Jusqu'au jour où une anomalie prend forme humaine : une jeune femme apparaît de nulle part sous les yeux de Teddy. C'est la plus belle chose qu'elle ait jamais vue et elle ne peut envisager de la voir disparaître. Pour la première fois de sa vie sage et sans relief, Teddy découvre quelque chose de fort, un sentiment extrême. Elle doit faire un choix. Avant que sa hiérarchie ne découvre l'existence de la jeune femme, elle décide de s’enfuir avec elle.

 

Le projet

En gros (si vous avez eu la flemme de lire le vrai résumé), The Infinite Loop raconte l’histoire de Teddy qui vit dans un futur lointain ou les voyages temporels sont communs. Ils entrainent la modification du passé et des conséquences sur le futur. Ces altérations entrainent des anomalies et c’est Teddy qui doit les répertorier. Tout va bien, jusqu’au jour où une anomalie prend forme sous les traits d’une jeune femme Ano. Envers et contre tous, Teddy décide de s’enfuir avec elle.

The Infinite Loop est une BD d'aventure et de science-fiction de 72 pages. L’histoire permet aux auteurs à savoir Pierrick Colinet et Elsa Charretier d’exprimer les inégalités envers les couples de même sexe de manière ludique. Il évoque les difficultés de s’épanouir et d’aimer librement ainsi que les obstacles pour y faire face.


Cette histoire est en création depuis un an mais cette année, les auteurs ont décidé de soumettre leur comic au financement participatif. Ce mode de financement et d’auto-publication leur permet une plus grande liberté artistique et d’être plus proche de leurs lecteurs en instaurant une réelle communauté. Pour les auteurs «  il est important que les gens partagent avec nous, et échangent entre eux »

Si cette histoire vous intéresse et vous intrigue, vous pouvez aller faire un tour sur la plateforme Ulule. En participant financièrement au projet, vous pouvez non seulement vous investir et contribuer à ce projet, et en échange plusieurs « cadeaux » vous sont offert en fonction de montant de votre participation.

Aujourd’hui, le projet a atteint les 5000€ nécessaires pour sa création. Mais les auteurs ont encore besoin de vous ! Avec 7500€, ils vous promettent de nouvelles surprises : 16 pages supplémentaires et une couverture peinte par Stéphanie Hans (illustratrice pour Marvel, Boom Studio, Flammarion)

Découvrez le projet en vidéo avec Elsa Charretier