Association

Ice Bucket Challenge

Ou que vous soyiez en France, ou ailleurs, vous n’avez pas pu passer à côté du phénomène Ice Bucket Challenge. Retour sur ce buzz issu des réseaux sociaux.

Qu’est ce que c’est ?

Le Ice Bucket Challenge part d’un principe plutôt simple : se déverser un seau d’eau rempli de glaçons et inviter ses amis à faire la même chose. Cependant derrière ce défi, il y a une cause plus grave : l’association ALS qui  lutte contre la maladie de Charcot (maladie de Lou Gehrig ou sclérose latérale amyotrophique).  Cette maladie dégénérative touche sélectivement les cellules nerveuses motrices entrainant peu à peu la mort cellulaire, des motoneurones c’est à dire les cellules nerveuses (neurones) qui commandent les muscles volontaires. Faute d’être stimulés, ils s’affaiblissent, et la paralysie s’installe, graduellement, au niveau des bras, des jambes et du visage.

Ce défi permet à la fois de faire connaitre cette maladie mais aussi de récolter des fonds pour faire évoluer la recherche puisque les participants doivent faire un don à cette cause plus ou moins important selon leur réussite ou leur défaite (100 dollars).  La campagne a pris une ampleur de plus en plus importante cet été suite à la participation de Mark Zuckerberg, créateur de Facebook, qui a invité d'autres célébrités, telles que Bill Gates, Oprah Winfrey, Jimmy Fallon, Justin Timberlake à y participer.

 

Ce phénomène a permis à l’association de recevoir plus de 100 millions de dollars de don, soit 5 fois plus que l’année dernière avec 2.8 millions de dons. Après Taylor Swift, Katy Perry, Maisi Williams ou Kate Moss, le phénomène ne s’arrête plus puisqu’il est maintenant arrivé en France avec la participation de Johnny Halliday, Baptiste Giabiconi, Benjamin Castaldi ou encore Nagui.

Quelques vidéos du Ice Bucket Challenge.

Demi Lovato, interprète de Really don’t care et bientôt de passage en France a relevé le défi en se prenant non pas 1 mais 5 seaux d’eaux glacés, le tout avec le sourire et sans oublier de saluer la cause de l’association.

Notre Bette Porter préférée alias Jennifer Beals a aussi relevé le défi lancé par Kara Swisher en ajoutant une touche naturelle et écologique puisqu’elle a évité de gâcher de l’eau en utilisant de l’eau de mer ! Elle a ensuite nominée Don Cheadle (Iron Man, House of lies)  Kyra Sedgwick (The Closer) et Troian Bellisario de la série Pretty Little Liars qui a eu pour effet successif de faire relever le défi à toute l’équipe de la série !

La dernière méchante dans la série Once Upon a time, Rebecca Mader a aussi relevé le defi pour l'association ALS en ajoutant quelques effets et s'amusant de son rôle de Wicked witch venue du pays d'Oz ! Attention, la vidéo contient des spoilers pour ceux qui suivent la série mais n'aurait pas visionné la fin de la saison 4.

Pour finir, je vous laisse découvrir le Ice Bucket Challenge de Dianna Agron connue pour son rôle de Quinn Fabray dans Glee, Numéro 4 ou Malavita qui a tourné son ice bucket Challenge lors d’une pause de tournage de l’un de ses prochains films : Bare.Mignonne malgré sa fatigue et toujours investie, on craque. Merci Dianna !


Découvrez d’autres vidéos des personnalités sur Youtube et n’hésitez pas à partager avec nous votre préférée !

Semaine Nationale du Refuge

Aujourd'hui, on reste dans l'actualité et on suit les news de notre Twitter puisqu'on vous parle de l'association Le Refuge !

L’association

Le Refuge est une association française fondée en 2003 qui accueille les jeunes majeurs de 18 à 25 ans, victimes d'homophobie et de transphobie afin de leur permettrent un accompagnement social, médical et psychologique.

Cette association se distingue par 4 missions principales : ligne d’écoute, accompagnement, hébergement et interventions scolaires.

La ligne d'écoute du Refuge est joignable 24h/24 et 7j/7 au 06 31 59 69 50. Elle permet d’établir un contact avec les jeunes victimes d’homophobie au sein de leur foyer ou ressentant un mal-etre de par leur orientation sexuelle. L’association dispose de plusieurs personnes en lien avec cette ligne d’écoute afin de transmettre l’appel à un bénévole plus formé. Cette ligne d’écoute permet au jeune adulte d’être écouté, rassuré et de répondre à ses questions. Tous les mercredis, le refuge propose une ligne d’écoute spécialisée pour répondre aux "jeunes trans et en questionnement identitaire".

La mission d’accompagnement est destiné à permettre aux jeunes d’acquérir une vie autonome et indépendate. Les jeunes du Refuge sont suivis par des travailleurs sociaux afin d’aider dans leur situation administrative (papiers d'identité, démarches de santé...) et d’acquérir une autonomie dans leur vie quotidienne. Cet accompagnement peut aussi prendre la forme de rencontre avec un psychologue.  Les équipes du Refuge accompagnent également  les jeunes dans leurs démarches professionnelles afin qu’ils puissent s’insérer sur le marché du travail ou dans le système éducatif. Le refuge met en place des ateliers d'écriture de CV et lettres de motivation, des simulations d'entretien d'embauche ou des démarchages auprès des entreprises afin d’accompagner les jeunes.

La mission d’hébergement est destiné à accueillir les jeunes qui arrivent au sein du Refuge suite à une exclusion de leur domicile et qui se retrouvent sans repères ni ressources financières. Le Refuge s'engage à les mettre en sécurité au sein d'appartements-relais ou d'hôtels. En outre, chaque soir, les jeunes reçoivent la visite de bénévoles qui s'assurent du bon fonctionnement de la vie en collectivité et partagent un moment avec les jeunes.

La mission d’intervention en milieu scolaire est destinée à déconstruire des idées reçues et stéréotypées ancrées chez les lycées et les amener à réflechir sur l’origine de ces comportements homophobes. Ces interventions se déroulent de façon plutôt ludique, en plusieurs parties : définition de «l’homosexualité» et de «l’homophobie» et de son propre ressenti, évocations des peurs, des manifestations et des conséquences de l’homophobie, questions autour de leur a-priori et mise en situation.

Semaine de l’association Le Refuge

Du 12 au 17 Mai, c’est la semaine de cette association qui lutte chaque jour contre l’homophobie. De nombreux bénévoles sont sollicités dans les 6 majeures antennes de l'association en France : Paris, Lyon, Montpellier, Toulouse, Marseille et Lille afin de sensibiliser les gens à cette cause. Au programme de cette semaine : ateliers, conférences, expositions et concert.

Le refuge

La conférence, animée par, Frédéric Gal, directeur général de l'association évoquera son livre «  Le travail social auprès des victimes d'homophobie » 

A Toulouse, une exposition photo "Des Hommes et des Elles " mettant en scène les jeunes du Refuge telles des créations graphiques (peinture, illustrations, photographies), des témoignages receuillis, une projection vidéo d’une chanson interprétée par une jeune de l’association et plusieurs ateliers.

En partenariat avec l'association Moove!, le Refuge organisera une soirée blind-test le 15 Mai à 21h sur le thème de la lutte contre l'homophobie. Pour conclure cette semaine, vous pourrez assister à un concert à Saint-Denis, avec les artistes Lucile, Ôté Pirates, Mamiso et Mevha ou vous rendre à la soirée de clôture au L Bar !

Si vous ne pouvez pas vous déplacer, vous pouvez tout de même agir en participant à l’opération Ruban Bleu qui se déroule jusqu’au 18 mai ! Afficher votre soutien en dessinant un ruban bleu accompagné d’un message sympathique et posé avec votre œuvre le temps d’une photo, et envoyez les à l’association !

Faire un don.

 

Festival In & Out

Après SériesMania à Paris, c'est à Nice qu'on retrouve des actualités de films doux avec le Festival : IN & OUT !

Qu’est-ce que c’est ?

In&Out  est un festival de films gays et lesbiens présenté à Nice, connu aussi en tant que Rencontres cinématographiques. A l’origine de ce festival, on trouve l’association Les Ouvreurs qui présente plusieurs projections de films ou évènements dans différents lieux culturels niçois. Pendant une semaine, les visiteurs sont invités à découvrir des films LGBT, rencontrer des artistes autour de dédicaces ou expositions et partager leurs avis et impressions.  

 

In & Out 2014

Cette année, Nice accueille la 6eme édition du festival LGBT de Nice, intitulée «Je t’aime moi non plus». qui a lieu du 24 Avril au 3 Mai. Les spectateurs sont invités à réfléchir sur la communauté, les conditions de « vivre ensemble » pour les personnes LGBT. Le maire de Nice, Christian Estrosi, déclarait «In&Out, caractérisé par un esprit d’ouverture, permettra d’approfondir la réflexion et de confronter les idées dans le respect mutuel des convictions de chacun».

De nombreux projections de films sont organisés lors de ce festival notamment autour de thèmes comme la violence et l’homophobie avec Free Fall, Little Gay Boy ou des films autour des « nouveaux territoires sexuels » avec Gerontophilia, Submerges, Eastern Boys. Des films humoristiques comme Qui a peur de Vagina Wolf sont aussi projettés lors de cette semaine.  Vous pouvez retrouver tous les films projetés sur le site du festival.

In and Out propose également deux expositions photos avec Men Nir Arieli et On sex and gender. La première exposition signée Nir Arieli livre une série de portraits intitulée Men dans laquelle on peut voir des hommes couchés, dévêtus, pensifs ou dans d’autres postures, comme un rappel au modèle féminin. La seconde exposition de Randa Mirza questionne les individus sur l’identité de l’homme et de la femme et leur rapport au sexe, au genre et au corps.

 

Au programme du festival également : une séance de dédicaces avec Didier Roth-Bettoni, un ciné-concert avec le duo électro Les Dupont et des images Super 8 (confrontation entre musiques électroniques et l'univers magico-ésotérique de Derek Jarman), une journée de dépistage, et une lecture du livre Mouvement des lesbiennes radicales de Monique Wittig . L’association Contact, qui aide les familles à accepter l’homosexualité de leur enfant, projette un documentaire qui nous plonge dans l’immersion aux cotés des bénévoles et familles. Cette projection est suivie d’un débat avec la présidente de l’association et la réalisatrice du film.

Toute la semaine, In and Out propose aussi des soirées à thèmes avec plusieurs styles de musiques et plusieurs ambiances pour faire plaisir à un maximum de gens.

Voici le trailer du programme de In & Out 2014 !

SOS Homophobie a 20ans!

Il y a 20 ans, le 11 avril 1994 naissait SOS homophobie. Fondée par un groupes de militants de la Fraction Armée Rose (FAR), l’idée initiale de l’association etait de créer une ligne d’écoute anonyme. Aujourd’hui, l’association s’est développée mais poursuit le même objectif : soutenir les victimes de LGBT-phobies et prévenir ces violences et discriminations.

 

 L’homophobie, c’est quoi ?

Le terme homophobie est apparu dans les années 1970 et vient d’homo et de phobie, du grec phobos qui signifie crainte. Il désigne les manifestations de mépris, rejet, et haine envers des personnes, des pratiques ou représentations homosexuelles ou supposées l’être.

On désigne donc comme homophobe toute organisation ou individu rejetant l’homosexualité et les homosexuel(les)s, et ne leur reconnaissant pas les mêmes droits qu’aux hétérosexuel(le)s.  C’est avant tout un rejet de la différence (comme la xénophobie, le racisme, le sexisme, les discriminations sociales...)

Cette homophobie s’exprime par des violences physiques allant de la bousculade, passage à tabac, jusqu’au viol / meurtre. D’une façon plus quotidienne, elle se manifeste dans le travail, le cercle amical/familial, les écoles (entre autres)  et s’exprime par des réactions de rejet, d’exclusion, d’insultes, d’harcèlement ou de discriminations à l’égard des personnes homosexuelles.

«L’homosexualité est plus acceptée aujourd’hui, mais l’homophobie est toujours présente et encore très violente », l’association SOS homophobie est donc un soutien important pour les personnes vitimes d’homophobie ou pour sensibiliser les individus.

SOS Homophobie : l’association

SOS homophobie est une association loi 1901 de lutte contre les discriminations et les agressions à caractère homophobe et transphobe. Pour cette association, la lutte contre l’homophobie passe par la mise en place de campagne de prévention afin d’expliquer la diversité, rassurer, sensibiliser à l’acceptation des orientations sexuelles et identité de genre. Les bénévoles se déplacent donc régulièrement dans les milieux scolaires et entreprises pour mener ces actions.

Vous pouvez retrouver l’association dans de nombreux évènements tels que la Journée internationale contre l’homophobie, les Gay Prides, le Printemps des Associations LGBT à Paris ou encore au premier Salon LGBT de Lille !

SOS Homophobie : les services

SOS homophobie assure un service d'écoute et de soutien anonyme pour les personnes victimes ou témoins d'actes ou de discriminations homophobes. Ces échanges permettent aux appelant de trouver un lieu de soutien et d’écoute et de sortir de l'isolement. En outre, les bénévoles peuvent aider à agir en renvoyant vers des services plus spécialisés (avocat par exemple). SOS homophobie peut accompagner des victimes dans leurs affaires quotidiennes et peut se porter partie civile auprès de victimes d’actes homophobes.

Cette ligne d’écoute 0810.108.135 ou 01.48.06.42.41 est ouverte toute l’année (sauf jours fériés) et tous les bénévoles sont formés aux techniques d'écoute et munis de notions et de documentation juridiques. Ils disposent donc d’un réel savoir-faire et d’une expertise sur le domaine de l’homophobie.

Sur le site internet de l’association vous pouvez poster votre témoignage, traité par des bénévoles qui vous aideront à répondre à vos questions. Les mails ne permettent pas un véritable échange, la ligne d’écoute est donc préférable pour instaurer un réel dialogue entre les deux parties.


 

SOS homophobie conduit également des actions de prévention de l’homophobie et de la transphobie avec la Commission Intervention en Milieu Scolaire afin de déconstruire des stéréotypes et des idées reçues qui provoquent des comportements homophobes dès l’enfance. D’autres commissions (pour adultes, lesbophobie, adolescence et homophobie) œuvrent également pour lutter contre les discriminations dans les pratiques professionnelles Elles créent des supports d’information et de communication de par des débats, des manifestations, des tracts… Comme dirait une citation « On a peur de ce que l’on ne connait pas » d’où le besoin d’information !

L’association dénonce et condamne régulièrement les dérapages politiques. Dernièrement, les propos de Christine Boutin dans une interview où la fondatrice du Parti chrétien-démocrate a affirmé: «L’homosexualité est une abomination.»

Même après 20 ans, les propos homophobes sont toujours là, il est donc important de continuer les missions de soutien et de renseigner la population. A ce sujet, le président de SOS Homophobie Yoann Roszéwitch déclarait : « Riches de 20 ans de lutte et d’engagement, nous poursuivrons nos missions de soutien aux victimes et de prévention de la lesbophobie, de la gayphobie, de la biphobie et de la transphobie. Nous militerons activement en faveur de l’égalité des droits, notamment pour que la PMA soit accessible à toutes les femmes, que le don du sang soit ouvert aux gays et aux bisexuels, et que les droits des trans soient pleinement reconnus. »

Alors vous aussi, engagez-vous dans l’association ou faites un don ! On a besoin de vous ! Sourire 

Les évènements à venir :

  • 5 au 12 Avril : Exposition de planches titrées du Projet 17 mai à Angouleme.
  • 26 Avril : Nuit des Crazyvores à Paris au Bataclan.
  • 17 Mai : Publication du 2eme tome du Projet 17 mai (Bande dessinée autour de l’homophobie, la biphobie et la transphobie.
  • Rentrée 2014 : Intervention en milieu scolaire.

 

The Trevor Project

Je voudrais vous parler d’une association aujourd’hui : The Trevor Project.

 

The Trevor Project est une association, créée en 1998 par James Lecesne, Peggy Rajski, and Randy Stone. Elle est destinée à défendre les personnes gays, lesbiennes, bisexuels, transgenres, les gens qui doutent de leur sexualité, et à mettre en valeur leurs droits.

 

Un peu d’histoire

Cette idée d’association vient d’un court métrage intitulé Trevor qui met en scène un jeune garçon de treize ans gay, rejeté par ses amis et les gens de sa famille. L’équipe du court métrage reçu un Oscar en 1998, il est diffusé sur HBO la même année.

Voyant que c’est un phénomène récurrent et dans le but d’arrêter cela, l’association a été créée.

Depuis, l’association a été reconnu et revendiqué par le gouvernement américain et de nombreuses célébrités du petit écran telles que Ellen DeGeneres, Daniel Radcliffe, Shay Mitchell (Emily dans Pretty Little Liars), Nina Dobrev (Elena dans The Vampire Diaries), Chris Colfer (Kurt dans Glee), Darren Criss (Blaine dans Glee), Dianna Agron (Quinn dans Glee) ou encore Neil Patrick Harris (Barney dans How I Met Your Mother) ont rejoint le mouvement et apportent leur soutien.

De nombreux procédés sont mis en place : comme le #AskTrevor (session de questions/réponses pour faire connaître l’association ou aider les gens dans le besoin s’ils se posent la moindre question sur leur sexualité) ou  encore le TrevorChat (procédé mis en place pour les personnes qui envisagent le suicide ; pour leur parler et être là pour eux. Gratuit et confidentiel).

Des concerts et gala de charités sont régulièrement organisés au profit de l'association.

The Trevor Project est avant tout une association qui veut être proche de leurs membres.

It Gets Better.

 

Retrouver toute l’actualité de l’association sur le site internet !