Sortie Cinéma

Vampire Academy : un film mordant ?

Aujourd'hui j'ai décidé de vous livrer un article sur un film que j'ai été voir cet après-midi au cinéma : Vampire Academy 

 

De quoi ca parle ?

Avant de sortir au cinéma, Vampire Academy est d'abord une saga littéraire écrite par Richelle Mead. Cette sage raconte les aventures de Rose Hathaway, jeune dhampir - moitié humaine, moitié vampire de 17 ans, et de sa meilleure amie Lissa Dragomir, vampire Moroi. Les deux amies ont fugués de leur école Saint-Vladimir, suite à l'accident qui a tué la famille de Lissa, faisant d'elle la derniere de sa lignée. Après deux ans à vivre parmis les humains, elles sont retrouvées par une équipe de dhampir envoyée par l'ecole, dans laquelle on trouve Dimitri Belikov, un des meilleurs gardiens dhampir. De retour à l'école, Lissa doit reprendre ses cours afin de trouver dans quel élement (eau, terre, feu, air) elle est spécialisée tandis que Rose doit continuer son entrainement aupres de Dimitri pour qu'elle puisse se remettre à niveau et devenir définitivement la gardienne de Lissa.

Cependant, entre attaque de strigoï, intimidation des élèves moroi et connexion de pensée, cette année scolaire risque d'apporter doutes, reproches, méfiances et ennuis et Rose ne devra jamais oublier de protéger Lissa du moindre danger, quitte à mettre de cotés ses sentiments naissants pour Dimitri.

Pourquoi sur le monde est doux ?

Pour une unique raison, pendant tout le film, j'ai fangirlé sur l'amitié et l'ambiguite entre les deux héroines. Comment ne pas shipper la fille brune sexy et prete à tout pour sa meilleure amie avec la timide et mystérieuse princesse blonde ? Déjà, la connexion entre les deux filles prete à confusion, Rose et Lissa liées par l'esprit partagent tout - pensées, émotions et sentiments - amenant une amitié quelque fois trop ambigue. En second temps, lors de leur escapade dans le monde des humains, Lissa a été obligée pour survivre de boire le sang de Rose, une pratique interdite entre dhampir ou moroi. Ou seulement utilisée lors de rapports sexuels ( ambiguitéeeee boujour ! Clin d'œil )

 

 Point positif & négatif

L'histoire est racontée en partie par la voix off de Rose Hathaway qui permet au début de film, d'expliciter les termes pour ceux qui ne connaissent pas la saga littéraire et donne une dimension plutot sympa à l'histoire. Le casting, meme si plutot décevant par rapport à la description des livres, est bien menée par Zoey Deutch qui incarne une Rose drole, charmante, un peu insolente et sexy. J'ai également adoré le personnage de Chritian Ozéra, qui apporte le point sexyness garcon du film.

 

Par contre, la plupart des blagues sont brisées par la voix francaise donc il vaut mieux aller voir ce film en VOSTFR. Certaines scènes sont également trop rapides dans le film, ce qui peut nous laisser perplexe quant au déroulement de l'histoire. Enfin, les effets spéciaux - notamment les dents des Morois - sont vraiment ridicules, pas crédibles (mais bon, c'est des vampires) et portent à rire, meme si on s'habitue au cours du film.

Si vous voulez découvir un peu plus les romans, rendez vous sur le site officiel.

Voilà la bande annonce du film, pour ceux qui seront tenté !

Free Fall

J’aimerais vous parler d’un film : FREE FALL.

Oui, encore un film, je sais. Je vais bosser dans l’audiovisuel donc je me dois de vous faire partager ma passion et donc ces films.

 242742

C’est quoi Free Fall ?

Free Fall est un film doux allemand.  J’ai entendu dire que c’était un La Vie d’Adèle version homme. Cela a attisé ma curiosité puisque j’ai trouvé La Vie d’Adèle très réussi. C’est un chef d’œuvre, sur tous les plans. Une amie l’a vu, et elle a été étonnamment surprise ; c’était vraiment bien, très profond, selon ses propos.

 

Mais donc ça parle de quoi ?

Marc est un jeune policier CRS. Il mène une vie épanouie avec sa femme qui attend un enfant de lui. Il rencontre Kay, un nouveau collègue qui vient de rejoindre son unité. La complicité des deux hommes vient rapidement à dépasser le cadre de leur travail...

 

A priori, c’est le schéma narratif classique du rugueux qui se découvre doux. C’est à voir tout de même.

MA CRITIQUE

J’ai beaucoup beaucoup aimé ! C’est un joli film. L’histoire d’un policier qui se voit tomber sous le charme de son collègue. Tout en finesse et reflétant très bien la réalité. Nous sommes transportés avec le personnage principal qui nous brise le cœur à force de se torturer. Le scénario est très bien construit, il y a plusieurs scènes excellemment écrites, des détails très réalistes (c’est triste à dire malheureusement). Les acteurs sont très très bons (et très wanky aussi !!). J’ai trouvé le film très poétique, très profond. Etant doux, j’ai fanboyé tout le film. Je suis juste déçu de la fin, il manque une véritable conclusion (je ne spoile rien). Pour ce qui est de la comparaison avec La Vie d'Adèle, je ne sais pas trop quoi penser, les deux films sont très bien, très profond. On y trouve deux histoires d'amour passionnelles différentes. J'ai adoré les deux, je ne peux préférer l'un ou l'autre. De là à dire que c'est un La Vie d'Adèle au masculin, c'est un peu fort. Quoi qu'il en soit, c’est un très bon film doux allemand. Allez-y !

 

Retrouvez la bande annonce : 

Guillaume, le succes

Aujourd'hui, j'étais en pleine reflexion sur le thème de mon article du jour quand j'ai pensé à l'evenement de vendredi soir : Les Césars et plus particulièrement sur : Les garcons et Guillaume à table !

C'est quoi l'histoire ?

Les garcons et Guillaume à table ! est un film autobiographique dans lequel Guillaume Gallienne évoque son rapport à sa mère, son genre, sa sexualité et ses relations avec les femmes en général. Pendant longtemps lors de sa jeunesse, Guillaume se persuade qu'il est une fille, ce qui laisse penser à son entourage qu'il est peut etre homosexuel. Guillaume va alors se questionner peu à peu sur sa propre sexualité. Dans ce film, Guillaume Galienne incarne à la fois son propre role mais aussi celui de sa mère et c'est ce qu'on retient principalement dans ce film. 

Voici la bande annonce du film : 

La 39eme cérémonie des Césars :

Les Césars sont des récompenses cinématographiques (crées en 1976) qui mettent en avant et saluent les meilleures productions francaises dans le cinéma. On y retrouve plusieurs catégories telles que : meilleur film, meilleur actrice/acteur, meilleur décor, meilleur second role, meilleur réalisateur, meilleur son, meilleur espoir... Ils correspondent aux Oscars américains ( Cerémonie ce soir  sur ABC avec Ellen Degeneres). La cérémonie est organisée par l'Académie des arts et techniques du cinéma au Théatre du Chatelet à Paris.

Cette année, elle a été présentée par Cecile de France et présidée par Francois Cluzet (Intouchables). On retrouvait à l'affiche des nominés pour les Césars : Guillaume et les garcons à table (10 nominations), La vie d'Adele (8), La Venus à la fourrure (7), Jeune et Jolie (2), 9 mois ferme ou encore Quai d'Orsay.  

 

Guillaume Gallienne est le grand vainqueur des César 2014 puisqu'il est reparti avec 5 récompenses sur 10 nominations : Meilleur film,  Meilleure adaptation, Meilleur premier film, Meilleur comédien, Meilleur montage (attribué à Valérie Deseine).

Meme si c'est un film de douceur qui a remporté de nombreux Césars lors de la cérémonie, comment ne pas etre décue face à l'absence de prix ou presque pour La Vie d'Adele. Sandrine Kiberlain a obtenu le César de la meilleure actrice, face à Léa Seydoux, tandis que le César du meilleur réalisateur a été attribué à Roman Polanski (La vénus à la fourrure). Seule Adèle Exarchopoulos s'en sort victorieuse à la fin de la céromonie en remportant le César du Meilleur espoir féminin. (Adele, rayonnante sur la photo, contrairement à Guillaume Langue tirée)


 

Voici la liste des principaux lauréats :

Meilleur film : Les garcons et Guillaume à table !
Meilleur réalisateur : Roman Polanski (La Vénus à la fourrure)
Meilleure actrice : Sandrine Kiberlain (9 mois ferme)
Meilleur acteur : Guillaume Gallienne (Les Garçons et Guillaume, à table !)
Meilleure actrice dans un second rôle : Adèle Haenel (Suzanne)
Meilleur acteur dans un second rôle : Niels Arestrup (Quai d'Orsay)
Meilleur espoir féminin : Adèle Exarchopoulos (La vie d'Adele)
Meilleur espoir masculin : Pierre Deladonchamps (L'inconnu du Lac)
Meilleur film étranger : Alabama Monroe de Félix Van Groeningen (Belgique)

Philomena, chef d'oeuvre poignant

Bonsoir,

 

Désolé du retard. Aujourd’hui, je vais vous parler de Philomena.

21058784 20131118171801678

 Un film poignant, touchant. Bref, un vrai chef d’œuvre à voir absolument.

D’ailleurs, il est nominé aux GLAAD Awards & aux Oscars dans plusieurs catégories dont meilleure actrice pour Judi Dench.

 

De quoi ça parle ?

Irlande, 1952. Philomena Lee, encore adolescente, tombe enceinte. Rejetée par sa famille, elle est envoyée au couvent de Roscrea. En compensation des soins prodigués par les religieuses avant et pendant la naissance, elle travaille à la blanchisserie, et n’est autorisée à voir son fils, Anthony, qu’une heure par jour. À l’âge de trois ans, il lui est arraché pour être adopté par des Américains. Pendant des années, Philomena essaiera de le retrouver.
Quand, cinquante ans plus tard, elle rencontre Martin Sixmith, journaliste désabusé, elle lui raconte son histoire, et ce dernier la persuade de l’accompagner aux Etats-Unis à la recherche d’Anthony.

 

J’ai voulu parler de ce film car – sans spoiler – on va apprendre, plus tard, dans le film que son fils est atteint du sida et il est doux.

Encore un film qui en parle cette année. C’est toujours un sujet à ne pas prendre à la légère.

J’en ai parlé sur un article « Dallas Buyers Club : une réalité qui dérange ».

 Voici ma critique de Philomena :

"Chef d’œuvre. Je ne vois pas trop ce que je peux dire d’autres hormis des éloges. Je suis passé du rire aux larmes très vite, vice versa. Un casting brillant : ce serait super mais vraiment que Judi Dench remporte l’Oscar de la meilleure actrice. L’histoire est poignante d’autant pour son côté dramatique que pour sa légèreté. De plus, quand on sait qu’il est inspiré de faits réels, ça rend la chose encore plus impressionnante et touchante. J’en ai encore des frissons quand j’y pense. A voir d’urgence."

 Vous pouvez dès à présent découvrir la bande-annonce : 

Dallas Buyers Club : une réalité qui dérange

Bonsoir tout le monde !

J’aimerais vous parler d’un film qui est sorti mercredi : Dallas Buyers Club.

 007448 

J’ai choisi de consacrer cet article à ce film pour plusieurs raisons : 

- La première, c’est un film qui est nominé dans plusieurs catégories aux Oscars, dont celle du meilleur acteur pour Matthew McConaughey.

- La seconde, c’est un super film qui m’a perturbé (encore aujourd’hui) psychologiquement notamment à cause de son sujet.

- Le sujet du film est la troisieme raison de cet article. Le film traite d’un homme atteint du virus du Sida. Suite au depistage de cette maladie, le héros Ron Woodroof apprend qu'il lui reste 30 jours à vivre. Révolté par l’impuissance du corps médical, il va cherche à recourir à des traitements alternatifs non officiels et rassemble d'autres malades à ses cotés : c'est le Dallas Buyers Club! Ron va devoir s’engager dans une bataille mais contre les laboratoires et les autorités fédérales afin de mettre en avant sa nouvelle cause et sauver sa vie.

Le sujet du Sida peut paraitre un peu glauque comme sujet, mais j’assume entièrement.

Le film montre très très bien comme le personnage Ron Woodroof gère la situation. Ce mec est tout ce qu’il y a de détestable au monde ; raciste, homophobe etc... qui n’a pas attrapé le sida par une relation gay contrairement à ce que pensent les gens en général.Tout au long du film, on verra comment il a accepté la maladie et son changement de point de vue concernant le monde.

 

LE SIDA.

Quelques chiffres, remontant à 2011, en France :

• Personnes vivant avec le VIH : 34 millions

• Nouvelles contaminations : 2,5 millions

• Décès dus au sida : 1,7 millions

Contrairement à ce que de nombreuses personnes pensent, le Sida n'est pas une maladie uniquement dépistée chez des personnes homosexuelles. En effet, 2 400 hommes gays et bisexuels ont découvert leur séropositivité (40% de l’ensemble des découvertes) tandis que 3 500 hommes hétéros sexuels ont été diagnostiqués séropositifs (60%) dans la meme année. Donc pour evitez tout risque d'infection, qu'on soit homosexuels ou hétérosexuels, il faut se protéger! Rigolant

 Il est toujours possible de se mobiliser en faisant avancer les recherches en France les  4, 5 et 6 avril 2014. 

 

Rappelez-vous, n’oubliez pas de vous protéger. Cela n’arrive pas qu’aux autres. Soyez vigilants.

   

Voici la bande annonce de Dallas Buyers Club : 

×